Un MRE a fait vivre l’enfer à sa femme et ses enfants

30 avril 2024 - 15h00 - France - Ecrit par : S.A

Le tribunal de Dieppe (Seine-Maritime) a condamné un Marocain de 48 ans à trois ans de prison, dont un an ferme pour violences et harcèlement envers sa femme et ses enfants.

Après avoir demandé un délai pour assurer sa défense, le Marocain avait été placé en détention provisoire avant de comparaître à nouveau en ce mois d’avril 2024, rapporte Actu.fr. Le prévenu était jugé pour harcèlement et violences sur sa femme et ses enfants. Étienne Thieffry, procureur de la République, a requis une peine de 2 ans de prison, dont 14 mois avec sursis probatoire de 2 ans accompagné des demandes de la partie civile en termes de protection. « La société n’accepte plus le type de comportement que vous avez eu à l’égard de votre femme et de vos enfants », a-t-il souligné.

À lire :Un Marocain jaloux et possessif condamné pour violences conjugales en France

À la barre, le prévenu a assuré être un bon père et un mari attentionné. « Je leur donnais de l’argent de poche, je faisais tout pour que ma femme soit heureuse. Elle dit qu’elle n’est pas heureuse pourquoi est-elle restée plus de 20 ans avec moi. Elle dit qu’elle avait peur pour les enfants, pourquoi les a-t-elle laissés partir seuls avec moi au Maroc ? ». Son avocat appuie : « On a voulu présenter mon client comme un monstre, c’est juste un être humain avec ses forces et ses faiblesses. C’est un père aimant, peut-être un peu rustre. Il a reçu une éducation autoritaire au Maroc et peut-être que celle-ci n’est pas acceptable en France. Il n’a pas que des bonnes manières, mais cela ne fait pas de lui un coupable ». Mais son client est démonté dès les premiers arguments de Derny, l’avocate des victimes, qui a cité le témoignage d’un des enfants.

À lire :Carcassonne : un Marocain condamné pour violences envers sa femme atteinte de cancer

« Mon père a menacé de mettre mon frère à la porte à la fin du Ramadan, autrement, il allait le tuer ». L’enfant ajoutera : « Il est capable de tuer, il a dit qu’il s’en foutait d’aller en prison. » Ne croyant pas aux déclarations du prévenu, les magistrats ont rendu justice aux victimes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Harcèlement sexuel - Enfant - Prison - Violences et agressions - MRE

Aller plus loin

Soissons : un Marocain condamné pour violences sur ses parents

Comparaissant pour des faits de violence envers ses parents à Soissons, un quinquagénaire marocain à la rue et alcoolique, a été condamné à 20 mois de prison ferme, dont six...

Carcassonne : un Marocain condamné pour violences envers sa femme atteinte de cancer

Mohamed, un Marocain de 51 ans, a été condamné à six mois de prison ferme par le tribunal à juge unique de Carcassonne pour violences sur sa compagne, en présence de leur fils...

Bergerac : un Marocain condamné pour la troisième fois pour violences conjugales

Un Marocain de 42 ans, résidant à Bergerac, a été condamné à deux ans de prison pour violences conjugales par le tribunal judiciaire de la ville, jeudi 20 avril. C’est la...

Violences sur sa compagne marocaine : un ingénieur du Havre condamné

Le tribunal judiciaire du Havre a condamné à 24 mois de prison un homme de 37 ans, accusé de violences conjugales sur sa compagne d’origine marocaine.

Ces articles devraient vous intéresser :

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement « Daam Sakane », lancé le 2 janvier 2024, est un succès, notamment auprès des MRE, assure Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Marhaba 2023 : Le Maroc accueille 1,2 million de MRE, en hausse de 21%

Quelque 1,2 million de Marocains résidant à l’étranger (MRE) et de 280 000 véhicules sont entrés au Maroc dans le cadre de l’opération de l’opération Marhaba 2023, selon le ministère du Transport et de la logistique.

L’Office des changes aux petits soins des MRE

L’Office des changes s’engage à réserver un bon accueil aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) cet été et à leur accorder une attention particulière dans le cadre de son plan d’action stratégique 2022-2026. C’est du moins ce qu’a affirmé Driss...

Bonne nouvelle pour les MRE : augmentation de la franchise (document intégral)

L’accueil des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) s’est peu à peu amélioré ces dernières années, bien que des améliorations supplémentaires soient nécessaires, indique la douane marocaine dans son document dédié à l’opération Marhaba 2023. Voici les...

Prix des billets de bateau pour les MRE : un réduction de 25 % ?

Une augmentation de 28 % du nombre des arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a été constatée depuis le lancement de l’Opération Marhaba, selon Mohamed Abdeljalil, le ministre du transport et de la logistique, à la Chambre des Conseillers,...