MRE : une troisième année sans Opération Marhaba serait « mortelle » pour Algésiras

6 mars 2022 - 16h00 - Ecrit par : A.P

Le Maroc a fermé ses frontières maritimes avec l’Espagne depuis bientôt deux ans, ce qui a empêché l’organisation de l’Opération Marhaba en 2020 et 2021. La non tenue de cette opération en 2022 serait « mortelle » pour le port d’Algésiras par où transitent la plupart des Marocains d’Europe pour rejoindre le royaume en été.

Le Maroc a repris ses liaisons maritimes avec d’autres pays, mais pas avec l’Espagne. Le trafic maritime de passagers avec les ports espagnols est suspendu depuis la survenue de la crise sanitaire, affectant les ports d’Algésiras et de Tarifa qui relient Tanger dans le cadre de l’Opération Marhaba. Cette opération, qui n’a pu se tenir en 2020 et 2021, a engendré des pertes énormes (en termes économiques et d’emploi), non seulement pour les compagnies maritimes et les agences de voyage opérant dans la zone, mais aussi pour les hôteliers, les loueurs de voitures, les stations-service, etc.

À lire : MRE : Algésiras demande la reprise des liaisons maritimes avec le Maroc

L’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA) a perdu à elle seule plus de 40 millions d’euros, soit 6,8 millions de passagers et 1,6 million de véhicules au cours de ces deux années. Le port de Tarifa, lui, a perdu 3,2 millions de passagers et 414 000 véhicules. Alors qu’en 2019, dernière année où s’est tenue l’Opération Marhaba, 3 340 045 passagers et 760 215 véhicules ont traversé le détroit via les ports espagnols, fait savoir El Confidencial.

À lire : Marhaba 2021 : le Maroc exclut à nouveau l’Espagne

En 2020 et 2021, le Maroc a exclu les ports espagnols de l’Opération Marhaba, préférant les ports de Sète en France et de Gênes en Italie. « Le problème n’est plus sanitaire, puisque le transit est autorisé depuis d’autres ports européens. Il s’agit aujourd’hui d’un conflit diplomatique et cela nous inquiète davantage », a déclaré Manuel Triano, président de l’association des agences de voyages du Port de Algésiras à Campo de Gibraltar, ajoutant qu’une troisième année sans Opération Marhaba serait « mortelle » pour l’emploi dans la région.

Pour l’APBA, la reprise des liaisons maritimes avec les ports du Maroc est la « priorité » des priorités cette année. « Après ces deux années, la situation économique et de l’emploi est très préoccupante pour les entreprises du secteur. Nous espérons une reprise rapide de l’activité dans un avenir proche », a souhaité le président Gerardo Landaluce.

Tags : Algésiras - Opération Marhaba 2022 - Portuaire - Liaison maritime

Aller plus loin

MRE : Algésiras et Tarifa espèrent la tenue de l’Opération Marhaba 2022

Les ports d’Algésiras et de Tarifa, par lesquels passent la majorité des Marocains d’Europe pour rejoindre leur pays en été dans le cadre de l’Opération Marhaba, attendent avec...

MRE : Algésiras et Tarifa se préparent pour l’Opération Marhaba 2022

Le président de l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA), Gerardo Landaluce, a tenu une rencontre avec les différents acteurs portuaires pour finaliser la préparation de...

Marhaba 2021 : le Maroc exclut à nouveau l’Espagne

Visiblement, la colère du Maroc contre l’Espagne ne retombe pas. Le royaume a exclu une fois de plus la péninsule ibérique de l’opération Marhaba, qui marque le retour des Marocains...

Des MRE manifestent pour l’ouverture des frontières maritimes

Des Marocains résidant en Espagne ont une fois de plus manifesté, samedi 12 mars, devant les consulats du Maroc à Barcelone, Madrid, Valence, Murcie, Gérone, Tarragone, Algésiras...

Nous vous recommandons

Le Maroc pourrait ne plus accueillir la finale de la Ligue des champions

Alors que le Maroc se faisait déjà une joie d’abriter la finale de la Ligue des champions, il se pourrait que cela ne se tienne plus sur la pelouse du stade Mohammed V comme convenu. La Confédération africaine de football (CAF) ne veut pas du huis clos...

Immobilier : voici les tendances des prix à Casablanca

Au deuxième trimestre de cette année, l’indice global des prix des actifs immobiliers au Maroc a augmenté de 0,2 %. A Casablanca, les prix ont suivi la même tendance, affichant une progression de 0,6...

Noyade mystérieuse d’un couple à Rabat

Une voiture avec à son bord deux individus, s’est retrouvée dans la corniche de Rabat, en face de la zone dite « Ank El Jabal ». La voiture s’est ensuite précipitée « volontairement » vers la mer dans des circonstances restées pour le moment...

Le Maroc fait pression sur les bateaux de Melilla

Le Maroc serait en train de faire pression sur les bateaux de plaisance de Melilla pour les contraindre à amarrer au port d’Atalayoun (Nador).

Une société marocaine sur le point d’acheter « Les Fonderies du Nord »

Une société marocaine pourrait racheter les Fonderies du Nord, société française basée à Hazebrouck (Nord de la France), spécialisée dans la fabrication de pièces brutes en acier pour l’industrie de la pompe et les papeteries, et placée en liquidation...

Une relation homosexuelle derrière un meurtre à Marrakech

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech a condamné un jeune homme de 26 ans à la perpétuité pour avoir tué sauvagement un septuagénaire avant de mettre le feu à son domicile.

L’Europe autorise la viande de volaille en provenance du Maroc

Après plusieurs années d’hésitation, l’Union européenne a finalement décidé d’ouvrir ses portes à la viande de volaille marocaine, autorisant son exportation vers ses pays membres.

Voyage au Maroc : à quand la fin du test PCR ?

Afin de soutenir les professionnels du tourisme dans la reprise des activités, les parlementaires ont également appelé le gouvernement à revoir le protocole sanitaire dans les aéroports marocains.

Maroc-Algérie : le match se jouera à guichets fermés

L’équipe nationale A’ s’apprête à affronter son homologue algérienne, samedi en quarts de finale de la coupe arabe FIFA dans un stade archi-comble. Tous les billets du match se sont écoulés en quelques...

Les bateaux espagnols délaissent les eaux marocaines

La pêche au Maroc n’est plus rentable pour les pêcheurs espagnols, notamment ceux de Cadix. Sur les 92 bateaux espagnols autorisés à exercer des activités de pêche dans les eaux marocaines, à peine une demi-douzaine provient de...