MRE : une troisième année sans Opération Marhaba serait « mortelle » pour Algésiras

6 mars 2022 - 16h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le Maroc a fermé ses frontières maritimes avec l’Espagne depuis bientôt deux ans, ce qui a empêché l’organisation de l’Opération Marhaba en 2020 et 2021. La non tenue de cette opération en 2022 serait « mortelle » pour le port d’Algésiras par où transitent la plupart des Marocains d’Europe pour rejoindre le royaume en été.

Le Maroc a repris ses liaisons maritimes avec d’autres pays, mais pas avec l’Espagne. Le trafic maritime de passagers avec les ports espagnols est suspendu depuis la survenue de la crise sanitaire, affectant les ports d’Algésiras et de Tarifa qui relient Tanger dans le cadre de l’Opération Marhaba. Cette opération, qui n’a pu se tenir en 2020 et 2021, a engendré des pertes énormes (en termes économiques et d’emploi), non seulement pour les compagnies maritimes et les agences de voyage opérant dans la zone, mais aussi pour les hôteliers, les loueurs de voitures, les stations-service, etc.

À lire : MRE : Algésiras demande la reprise des liaisons maritimes avec le Maroc

L’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA) a perdu à elle seule plus de 40 millions d’euros, soit 6,8 millions de passagers et 1,6 million de véhicules au cours de ces deux années. Le port de Tarifa, lui, a perdu 3,2 millions de passagers et 414 000 véhicules. Alors qu’en 2019, dernière année où s’est tenue l’Opération Marhaba, 3 340 045 passagers et 760 215 véhicules ont traversé le détroit via les ports espagnols, fait savoir El Confidencial.

À lire : Marhaba 2021 : le Maroc exclut à nouveau l’Espagne

En 2020 et 2021, le Maroc a exclu les ports espagnols de l’Opération Marhaba, préférant les ports de Sète en France et de Gênes en Italie. « Le problème n’est plus sanitaire, puisque le transit est autorisé depuis d’autres ports européens. Il s’agit aujourd’hui d’un conflit diplomatique et cela nous inquiète davantage », a déclaré Manuel Triano, président de l’association des agences de voyages du Port de Algésiras à Campo de Gibraltar, ajoutant qu’une troisième année sans Opération Marhaba serait « mortelle » pour l’emploi dans la région.

Pour l’APBA, la reprise des liaisons maritimes avec les ports du Maroc est la « priorité » des priorités cette année. « Après ces deux années, la situation économique et de l’emploi est très préoccupante pour les entreprises du secteur. Nous espérons une reprise rapide de l’activité dans un avenir proche », a souhaité le président Gerardo Landaluce.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algésiras - Portuaire - Liaison maritime - Opération Marhaba 2024 - MRE

Aller plus loin

MRE : Algésiras demande la reprise des liaisons maritimes avec le Maroc

Le conseil municipal d’Algésiras, en sa session du vendredi, a demandé au gouvernement central d’intensifier les négociations avec le Maroc en vue de la reprise des liaisons...

Les Marocains d’Andalousie attendent avec impatience l’Opération Marhaba 2022

Les Marocains résidant en Andalousie sont heureux depuis l’annonce de la reprise prochaine de l’Opération Marhaba, dont les éditions de 2020 et 2021 avaient été annulées par le...

Marhaba 2023 (MRE) : L’Espagne va mobiliser 16 000 policiers

Quelque 16 000 agents de la police et de la Garde civile seront mobilisés dans le cadre de l’Opération Passage du Détroit ou Marhaba, dédiée aux Marocains résidant à l’étranger....

MRE : Algésiras et Tarifa espèrent la tenue de l’Opération Marhaba 2022

Les ports d’Algésiras et de Tarifa, par lesquels passent la majorité des Marocains d’Europe pour rejoindre leur pays en été dans le cadre de l’Opération Marhaba, attendent avec...

Ces articles devraient vous intéresser :

Dédouanement de voiture pour les MRE : quelles pièces fournir ?

Les Marocains Résidant à l’Étranger qui remplissent les conditions pour bénéficier de l’abattement de 90 % dans le cadre d’un dédouanement de véhicule doivent fournir plusieurs pièces justificatives.

Aide au logement : gros succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement connait un franc succès depuis son lancement. Au 23 mai 2024, 11 749 personnes ont déjà pu bénéficier de cette aide, sur un total de 73 711 demandes déposées. De nombreux Marocains résidant à l’étranger ont...

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Tanger Med se dote d’un ambitieux plan d’expansion

Tanger Med ambitionne de changer de dimension. Le hub logistique mondial prévoit d’investir près de 7 milliards de dirhams notamment pour l’extension de la capacité de son terminal passagers et camions et la modernisation de sa zone d’importations.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

MRE : Du changement pour l’opération Marhaba 2024

Contrairement aux années antérieures, l’opération Marhaba marquant le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc va démarrer deux jours avant la date habituelle. La coïncidence avec l’Aïd al-Adha oblige.

MRE et exportation de devises : ce que dit la douane

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) doivent être attentifs aux nouvelles dispositions réglementaires définies par le Guide de la douane 2023. Le document met l’accent sur l’exportation d’instruments ou de moyens de paiement en devises étrangères...

Transferts de fonds des MRE : un record et une bouffée d’air pour le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent fortement à l’économie marocaine à travers les transferts de fonds qui vont crescendo ces dernières années. Ces flux sont passés de 22,96 milliards de dirhams en 2000 à 93,67 milliards en 2021.