Recherche

Much loved : une prostituée marocaine raconte sa vérité

© Copyright : DR

29 mai 2015 - 18h15 - Société

Personne au Maroc n’a raté le buzz Much Loved. La radio Hit Radio a interrogé une prostituée exerçant à Marrakech et elle confirme en tous points les vérités qui sont dites dans le film de Nabil Ayouch.

D’abord le langage vulgaire de la scène du taxi. La prostituée assure que les propos tenus par les prostituées du film (Hlima, Randa, Soukaina et Noha) sont bien réels et c’est ce langage qui est utilisé par ces femmes elles-mêmes.

Pour ce qui est de l’argent que peut gagner une prostituée au Maroc. L’auditrice affirme que chaque jour elle peut gagner entre 2000 à 2500 dirhams (entre 200 et 250 euros). Elle avoue d’ailleurs l’exercer que pour l’argent.

Quant à son interdiction par le ministère de la Communication, la jeune femme estime que le film mérite d’être vu par un large public pour qu’il sache comment la prostitution se passe réellement.

Pour rappel, quelques scènes du film ont été diffusées sur Youtube. Le langage cru utilisé par les comédiennes ainsi que les scènes qui peuvent s’apparenter à de la pornographie pour le public marocain ont engendré des critiques acerbes de la part de certains internautes.

Pour d’autres, au contraire, il ne s’agit que de montrer une réalité vécue par les prostituées au Maroc, une réalité que beaucoup de gens aimeraient taire. Le ministre, en tout cas, a pris position en interdisant la sortie du film sans en avoir vu l’intégralité.

Mots clés: Cinéma , Nabil Ayouch , Censure , Hit Radio , Ministère de la Communication , Youtube , Film Much loved

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact