Comment les musulmans de Canada comptent combattre l’islamophobie

21 juillet 2021 - 05h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Les musulmans de Canada s’organisent pour combattre l’islamophobie. En prélude au sommet national sur l’islamophobie prévue jeudi 22 juillet, le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC) a rendu publique une liste de recommandations.

« Il n’y a aucune excuse à l’inaction. Les membres de la communauté qui sont des experts dans ce domaine ont élaboré plus de 60 recommandations concrètes qui contribueraient grandement à éradiquer la haine », a indiqué Nusaiba Al-Azem, avocate et deuxième vice-présidente de la mosquée de London lors d’une conférence de presse, lundi dernier.

Il a fallu plusieurs séances de consultation avec des membres de la communauté musulmane partout au Canada pour atteindre ce résultat. Les experts proposent entre autres la mise en place de différentes mesures dont la création d’un bureau de l’envoyé spécial pour l’islamophobie, l’élaboration de stratégies provinciales de lutte contre l’islamophobie dans le domaine de l’éducation ou encore des campagnes de sensibilisation du public.

À lire : Canada : funérailles publiques de quatre musulmans membres d’une famille

« Nous mettons en avant des actions politiques réalisables pour le changement, car la réalité est que depuis l’attaque de London, nous continuons à voir des actes quotidiens de violence physique, trop longs à nommer, d’un océan à l’autre », a déclaré Mustafa Farooq, directeur général du CNMC, appelant Ottawa à un engagement concret. Selon le responsable, à l’heure actuelle, il n’existe pas de ressources ou de stratégies spécifiques pour lutter contre l’islamophobie, « même si le gouvernement fédéral s’engage à la combattre ».

Après l’attaque de la famille Afzaal qui a fait quatre morts, la communauté musulmane et la mosquée de London, en Ontario, avaient appelé à un sommet national sur l’islamophobie. Ce sommet aura lieu le 22 juillet. Nusaiba Al-Azem affiche son optimisme. « Nous abordons le sommet de jeudi de manière optimale, en espérant que le changement suivra rapidement », a-t-elle dit.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Canada - Religion - Islamophobie - Islam

Aller plus loin

Québec : Justin Trudeau condamne l’islamophobie

Profitant des commémorations de l’attentat à la Grande Mosquée de Québec, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a dénoncé et condamné samedi, l’islamophobie qui a fait six...

Au Canada, juifs et musulmans unis pour aider les sans-abri face au froid extrême

À Edmonton, dans la province canadienne d’Alberta, l’association juive, Jewish Edmonton et la mosquée locale Al Rashid, se donnent la main pour venir en aide aux sans-abri dans...

Un rapport inquiétant sur l’islamophobie au Canada

Le rapport d’un comité sénatorial révèle que l’islamophobie et la violence à l’encontre des musulmans sont répandues et profondément ancrées dans la société canadienne.

Des musulmans canadiens appellent les politiciens à combattre l’islamophobie

Meurtrie par la tragédie d’Ontario, la communauté musulmane au Canada veut forcer la main aux politiques afin de faire de la lutte contre la haine et l’islamophobie, une priorité.

Ces articles devraient vous intéresser :

Quand débute le ramadan au Maroc ?

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va annoncer courant la semaine prochaine, la date de l’observation du croissant lunaire au Maroc, prévue le dimanche 29 Chaabane 1445 H après le coucher du soleil, correspondant au 10 mars 2024. Ainsi,...

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

L’affaire Zakaria Aboukhlal prend de l’ampleur

L’affaire Zakaria Aboukhlal continue de créer des remous. Après la Fédération royale marocaine de football (FRMF), c’est au tour du Conseil national de la presse de condamner les propos contenus dans un article d’un site électronique sur un supposé...

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

Maroc : « Marée » de déchets après les iftars sur les plages

Les associations de défense de l’environnement dénoncent le non-respect des règles environnementales par certaines familles qui laissent d’importantes quantités de déchets sur les plages après y avoir rompu le jeûne pendant le mois de Ramadan.