Nasser Zefzafi à nouveau hospitalisé

30 juin 2021 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Nasser Zefzafi a été admis mardi, dans un hôpital de Tanger après avoir perdu connaissance dans sa cellule. C’est la troisième fois qu’il est transféré dans un centre de santé depuis février.

À lire : Nasser Zefzafi hospitalisé

Nasser Zefzafi a été retrouvé inconscient et allongé sur le sol dans sa cellule par les gardiens de la prison de Tanger, après avoir fait une crise d’hypoglycémie provoquée sans doute par la grève de la faim qu’il observe actuellement avec d’autres détenus, informe El Mundo. Il avait été déjà transféré en mai dans un hôpital à l’extérieur de la prison, pour subir des analyses biomédicales. Les médecins lui ont diagnostiqué une paresthésie, une sensation anormale de picotement accompagnée de froid et de chaleur dans certaines parties du corps, lui causant des troubles de l’appareil circulatoire.

À lire : Nasser Zefzafi entame une nouvelle grève de la faim

Les harcèlements que Nasser Zefzafi dit subir depuis son arrestation et son séjour de 18 mois en cellule d’isolement, ajoutés aux grèves de la faim qu’il mène, ont affecté sa condition physique et altéré son état de santé. La famille et les avocats du leader rifain n’ont cessé de dénoncer ses mauvaises conditions de détention et de demander aux autorités pénitentiaires marocaines de fournir les rapports attestant de la situation médicale de Nasser.

À lire : Le père de Nasser Zefzafi appelle le roi Mohammed VI à sauver son fils

Dans un communiqué publié le 26 juin à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture, l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) a rappelé que « la pratique de la torture ou d’autres traitements cruels, inhumains ou dégradants sont encore courants dans divers centres de détention au Maroc ».

La semaine dernière, la Cour de cassation a rendu un arrêt dans lequel elle rejette la requête de la défense de revoir les condamnations des principaux acteurs des manifestations organisées dans le Rif en 2016. Environ 800 militants avaient été arrêtés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Santé - Prison - Nasser Zefzafi

Aller plus loin

Marcel Khalifé hospitalisé à Rabat

Suite à un malaise, le chanteur libanais Marcel Khalifé a été admis en urgence dans une clinique de Rabat dimanche. L’artiste l’a lui-même annoncé sur sa page Facebook.

Nasser Zefzafi entame une nouvelle grève de la faim

Nasser Zefzafi et son co-détenu ont informé la direction de la prison locale de Tanger 2 de leur décision d’observer une grève de la faim. Cette information émane de la...

Le père de Nasser Zefzafi appelle le roi Mohammed VI à sauver son fils

Après avoir vainement sollicité les instances gouvernementales et associatives, le père du leader du Hirak du Rif espère une grâce royaleI au profit des 24 membres du mouvement...

Nasser Zefzafi hospitalisé

Condamné fin mai 2017 à 20 ans de prison pour « complot et atteinte à la sécurité de l’État » et autres motifs, Nasser Zefzafi, leader du mouvement du Rif (Hirak) a été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.