Recherche

Maroc/Nouvel an sous couvre-feu : les professionnels du tourisme redoutent des pertes énormes

© Copyright : DR

20 décembre 2020 - 09h30 - Economie - Par: J.K

Marrakech sous couvre-feu pour le nouvel an, la mesure pourrait bien être généralisée à l’ensemble du territoire national, compromettant les fêtes de fin d’année. Hôteliers et restaurateurs de la cité ocre redoutent des pertes énormes.

La décision d’instaurer un couvre-feu de 20 heures à 6 heures du matin au cours du jour de l’An, plombe tous les efforts des professionnels du tourisme qui, en cette veille de fêtes de fin d’année, mettent les bouchées doubles pour remplir les hôtels de Marrakech, fait part L’Économiste. Le journal qui n’exclut pas l’extension de la mesure à tout le Royaume, annonce une interdiction stricte de toutes festivités lors de la Saint-Sylvestre, avec comme conséquence, la fermeture des restaurants dès 20 heures et celle des boîtes de nuit.

De quoi ébranler les hôteliers et restaurateurs de Marrakech qui, encouragés par la reprise des vols internationaux et nationaux, n’ont rien ménagé pour offrir un beau séjour à la vague de touristes qui ont réservé leur séjour dans la cité ocre, comptant sur une liberté de circulation et sur les soirées festives du Nouvel An. Certains établissements vont même réquisitionner leur personnel jusqu’à 6 heures du matin au cours de la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2021. Le quotidien qui redoute bien des annulations, se préoccupe de savoir si les services de restauration des établissements hôteliers sont concernés par cette interdiction qui ne vise qu’à éviter une flambée de contaminations, comme ce fut le cas pour l’Aïd Al-Adha.

Et voici une aubaine pour le monde de l’immobilier locatif, formel comme informel, souligne le journal, qui voit venir de gros mouvements du côté des villas, et de l’organisation de soirées privées.

Mots clés: Marrakech , Tourisme , Loisirs , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact