Octopus Energy rejoint le projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni

13 mai 2022 - 10h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Le fournisseur britannique d’énergie renouvelable Octopus Energy s’intéresse au projet de construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni avant 2030. Dans ce sens, il a signé un partenariat financier et stratégique avec la société britannique Xlinks.

Un nouveau partenaire pour le projet Xlinks. Octopus Energy a annoncé avoir signé un partenariat financier et stratégique avec la société britannique Xlinks, sans toutefois fournir de plus amples informations, fait savoir Renewables Now. Le fournisseur britannique d’énergie renouvelable a fait savoir que d’autres investissements sont en cours de discussion et que des droits de prélèvement pour Octopus sont envisagés. « Les entreprises étudient en outre un accord pour utiliser la plate-forme technologique KrakenFlex d’Octopus afin d’augmenter la valeur pour les consommateurs et le potentiel d’alimenter des millions de pompes à chaleur avec de l’électricité verte bon marché », fait-on savoir.

À lire : Le câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni sera construit plus tôt que prévu

« Passer au vert réduira les coûts énergétiques de la Grande-Bretagne. Se libérer des combustibles fossiles volatils était déjà important pour aider à lutter contre le changement climatique, mais il est maintenant clair que nous devons le faire pour l’abordabilité et la sécurité », a commenté le fondateur d’Octopus Energy Group, Greg Jackson.

À lire : Où en est le projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni ?

Le coût global du projet Xlinks s’élève à 16 milliards de livres sterling (21,9 milliards de dollars américains). L’entreprise britannique construira une centrale électrique de 10,5 GW (7 GW pour le solaire, et 3,5 GW pour l’éolien) au Maroc. Le câble de transmission sera composé de quatre câbles. Le premier câble sera actif au début de 2027, tandis que le reste devrait être lancé en 2029. Mais ce méga-projet pourrait être réalisé plus tôt que prévu. « Si le projet est lancé avant la fin cette année, l’électricité commencera à circuler en 2027 et le projet pourra tourner à son potentiel maximum en 2030 », avait déclaré Sir Dave Lewis, président de la société spécialisée en énergie propre Xlinks dans le « Business podcast » d’Ian King sur Sky News.

Sujets associés : Grande-Bretagne - Energie - Energie solaire

Aller plus loin

Où en est le projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni ?

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, poursuit ses efforts en vue de la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc...

La construction d’un câble de 3800 km entre le Maroc et le Royaume-Uni se précise

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, s’active pour la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni.

Le câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni sera construit plus tôt que prévu

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, s’active pour la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni...

Maroc/Royaume-Uni : un grand pas vers la construction du câble électrique sous-marin

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, consent des efforts considérables en vue de la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va investir 90 milliards de dirhams dans l’hydrogène vert d’ici 2030

Le roi Mohammed VI a donné des instructions pour accélérer la mise en œuvre de la feuille de route nationale de production d’hydrogène vert et de ses dérivés. C’était lors de la réunion de travail sur les énergies renouvelables qu’il a présidée mardi...

Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Le parc éolien Nassim Koudia Al Baida double sa capacité

Les travaux du repowering du parc éolien Nassim Koudia Al Baida seront bientôt lancés. Le financement de ce projet initié par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) vient d’être bouclé et la mise en exploitation est prévue au 2ᵉ...

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

Total accusé de servir du mauvais carburant aux Marocains

Une députée du Parti authenticité et modernité (PAM) vient d’interpeller la ministre de la Transition énergétique sur la qualité du carburant servi dans certaines stations-service marocaines ces dernières semaines.

L’OCP décroche un gros financement pour ses projets solaires

Le plan ambitieux de l’OCP visant à alimenter l’ensemble de ses installations industrielles en énergie verte d’ici 2027 prend forme. Le géant marocain des engrais a décroché un gros financement.

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258 MW.

Le Maroc veut devenir une « destination pour les énergies renouvelables »

Le Maroc ambitionne de devenir une « destination pour les énergies renouvelables ». Dans ce sens, une bagatelle de 5,2 milliards de dollars dans des projets d’énergie solaire a été injectée dans le secteur.