Octopus Energy rejoint le projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni

13 mai 2022 - 10h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Le fournisseur britannique d’énergie renouvelable Octopus Energy s’intéresse au projet de construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni avant 2030. Dans ce sens, il a signé un partenariat financier et stratégique avec la société britannique Xlinks.

Un nouveau partenaire pour le projet Xlinks. Octopus Energy a annoncé avoir signé un partenariat financier et stratégique avec la société britannique Xlinks, sans toutefois fournir de plus amples informations, fait savoir Renewables Now. Le fournisseur britannique d’énergie renouvelable a fait savoir que d’autres investissements sont en cours de discussion et que des droits de prélèvement pour Octopus sont envisagés. « Les entreprises étudient en outre un accord pour utiliser la plate-forme technologique KrakenFlex d’Octopus afin d’augmenter la valeur pour les consommateurs et le potentiel d’alimenter des millions de pompes à chaleur avec de l’électricité verte bon marché », fait-on savoir.

À lire : Le câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni sera construit plus tôt que prévu

« Passer au vert réduira les coûts énergétiques de la Grande-Bretagne. Se libérer des combustibles fossiles volatils était déjà important pour aider à lutter contre le changement climatique, mais il est maintenant clair que nous devons le faire pour l’abordabilité et la sécurité », a commenté le fondateur d’Octopus Energy Group, Greg Jackson.

À lire : Où en est le projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni ?

Le coût global du projet Xlinks s’élève à 16 milliards de livres sterling (21,9 milliards de dollars américains). L’entreprise britannique construira une centrale électrique de 10,5 GW (7 GW pour le solaire, et 3,5 GW pour l’éolien) au Maroc. Le câble de transmission sera composé de quatre câbles. Le premier câble sera actif au début de 2027, tandis que le reste devrait être lancé en 2029. Mais ce méga-projet pourrait être réalisé plus tôt que prévu. « Si le projet est lancé avant la fin cette année, l’électricité commencera à circuler en 2027 et le projet pourra tourner à son potentiel maximum en 2030 », avait déclaré Sir Dave Lewis, président de la société spécialisée en énergie propre Xlinks dans le « Business podcast » d’Ian King sur Sky News.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Grande-Bretagne - Energie - Energie solaire

Aller plus loin

Où en est le projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni ?

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, poursuit ses efforts en vue de la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc...

La construction d’un câble de 3800 km entre le Maroc et le Royaume-Uni se précise

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, s’active pour la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni.

Le câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni sera construit plus tôt que prévu

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, s’active pour la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni...

Maroc/Royaume-Uni : un grand pas vers la construction du câble électrique sous-marin

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, consent des efforts considérables en vue de la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...

Découverte au Maroc d’une nouvelle source d’énergie propre

En valorisant les déchets de l’huile d’olives, des chercheurs marocains ont réussi à produire un carburant propre. Un progrès significatif pour le Maroc qui entend porter sa capacité de production d’énergies renouvelables à 52 % du mix énergétique...

GNL : Le Maroc se dote d’un terminal flottant à Nador West Med

Le Maroc s’apprêterait à lancer un appel d’offres pour la construction d’un terminal flottant de gaz naturel liquéfié (GNL) au port de Nador West Med.

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

Le Maroc va investir 90 milliards de dirhams dans l’hydrogène vert d’ici 2030

Le roi Mohammed VI a donné des instructions pour accélérer la mise en œuvre de la feuille de route nationale de production d’hydrogène vert et de ses dérivés. C’était lors de la réunion de travail sur les énergies renouvelables qu’il a présidée mardi...

« Le Maroc peut décarboner l’économie européenne »

Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’évaluation des Politiques publiques affirme que le Maroc est capable de décarboner l’économie européenne.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.