Les ouvriers marocains, une main d’œuvre précieuse pour les vignerons corses

15 août 2022 - 17h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Les ouvriers agricoles marocains sont d’une aide précieuse pour les vignerons corses qui font face au manque de main-d’œuvre locale.

Nombreux sont les vignerons français qui ont recours au Maroc pour recruter des ouvriers agricoles. Jean-Baptiste de Peretti dont le vignoble s’étend sur 15 hectares vallonnés en Corse-du-Sud a, lui aussi, opéré ce choix. En janvier 2019, il a recruté des saisonniers ayant « une vraie connaissance de la vigne » dans la région viticole de Meknès pour son exploitation labellisée AOC et en conversion bio, fait savoir Le Monde. On les appelle des Marocains de Figari. Deux de ses ouvriers sont Morad, 38 ans et Abdou, 45 ans, (ils ont requis l’anonymat). Le premier a travaillé pendant trois saisons avant de signer un CDI à temps plein au domaine de Peretti della Rocca.

« C’est quelqu’un de très important pour moi », insiste le vigneron corse. « Jean-Baptiste, c’est comme la famille », lui retourne l’ouvrier. Son collègue Abdou, 45 ans, effectue sa deuxième saison d’affilée au domaine de Peretti della Rocca. C’est par l’entremise de son frère Tareq, installé sur l’île depuis 2008 qu’il a pu décrocher son premier contrat saisonnier. Leur père fut un ouvrier agricole. Il avait travaillé cinquante ans dans la vigne en France. « Il n’y a que des Marocains qui font [ce travail]. C’est dur », explique Abdou.

Jean-Baptiste de Peretti compte recruter trois saisonniers l’an prochain, mais est inquiet à l’idée de ne pouvoir le faire, non pas par manque de volonté mais à cause des restrictions de visa français. La France avait décidé fin septembre 2021 de réduire de 50 % l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et de 30 % pour les Tunisiens, au motif que ces trois pays refusent de délivrer des laissez-passer consulaires nécessaires au retour de leurs ressortissants expulsés de France. Une décision qui pénalise les Marocains mais aussi les exploitants agricoles français déjà confrontés à une pénurie de main-d’œuvre.

Sujets associés : Agriculture - Corse

Aller plus loin

Corse : une tête de sanglier devant le consulat du Maroc à Biguglia

Une tête de sanglier a été découverte devant le consulat du Maroc à Biguglia, en Corse, le dimanche 27 août, en début d’après-midi. Les autorités locales condamnent cet acte,...

Bloqués en Corse, des saisonniers marocains en colère contre les autorités marocaines

Suite à la prolongation de la suspension de tous les vols de passagers de et vers le Maroc jusqu’au 31 janvier 2022, 300 travailleurs agricoles saisonniers marocains se...

Île-de-France : 20% de la main d’oeuvre est d’origine étrangère

La main-d’œuvre d’origine étrangère est très importante en Ile-de-France où elle représente plus de 20 % des actifs, selon une étude de l’Institut national de la statistique et...

Les premiers saisonniers marocains arrivent en Corse

Les premiers saisonniers marocains sont arrivés en Corse vendredi dernier pour participer à la récolte des agrumes. En tout, 185 Marocains ont atterri à l’aéroport de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tomate marocaine : vers une hausse des exportations en Europe ?

La tomate marocaine pourrait profiter de la crise agricole qu’entrevoit l’Europe cette année. Un rapport de la commission prévoit une baisse de la production et de la consommation, les importations devant par conséquent augmenter.

Exportations d’avocats : le Maroc va établir un nouveau record

La sécheresse qui touche le Maroc ne produira pas un impact négatif sur ses exportations d’avocats. Le royaume est en passe d’établir un nouveau record.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Importations de céréales : la facture s’alourdit pour le Maroc

À l’instar de plusieurs pays de par le monde, le Maroc souffre également de l’augmentation des prix des denrées alimentaires causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. À fin mai dernier, le pays a dépensé 15,8 MMDH pour son approvisionnement en...

Maroc : record des exportations d’agrumes cette saison

Cette saison a été très florissante pour les exportations marocaines d’agrumes. Selon le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, les chiffres enregistrés sont plus qu’encourageants.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.