Les hôtels espagnols veulent embaucher des Marocains

15 mars 2023 - 14h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

Pour pallier la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur hôtelier et faire face à la forte demande pendant la saison estivale prochaine, le président de l’association des hôteliers de Cadix demande au gouvernement d’organiser le recrutement de saisonniers marocains comme il le fait pour la cueillette des fruits rouges.

À quelques semaines de la haute saison touristique, les hôteliers préviennent du manque de personnel pour servir les clients et demandent au gouvernement d’organiser un recrutement massif de saisonniers marocains comme c’est le cas lors des campagnes de fruits rouges. « Nous étudions la possibilité de recruter des étudiants des écoles hôtelières marocaines pour travailler dans des établissements en Andalousie », a déclaré mardi le président des hôteliers de Cadix, Antonio de María, précisant que des contacts ont été déjà établis avec des autorités marocaines « qui ont favorablement accueilli cette idée ».

À lire : L’Espagne souhaite recruter plus de saisonnières marocaines

Le responsable rappelle que les employeurs andalous du secteur de l’hôtellerie et de la restauration avaient déjà fait appel à la main-d’œuvre marocaine l’été dernier en raison du manque de candidats formés pour combler les postes vacants. Le problème de manque de travailleurs qualifiés dans le secteur de l’hôtellerie, se pose aussi à Malaga. Contrairement aux hôteliers de Cadix, ceux de Malaga ont opté pour la professionnalisation des employés du secteur, avec l’objectif d’avoir à terme des serveurs et cuisiniers qualifiés. Mais ils n’écartent pas aussi la possibilité de recruter de la main-d’œuvre étrangère.

À lire : Face à la pénurie de main-d’œuvre, la France recrute au Maroc

L’objectif de l’association des hôteliers de Malaga est de créer des emplois permanents dans le secteur et montrer aux salariés qu’ils peuvent avoir une carrière d’avenir dans l’hôtellerie et la restauration. En attendant, les professionnels cherchent à faire face à l’afflux de touristes attendu pendant la haute saison en Andalousie. Rien que pour la Semaine sainte, 18 510 saisonniers sont annoncés en Andalousie, soit 17,3 % de plus qu’en 2022 (15 786). Par province, Cadix recevra plus de saisonniers (4 530) que Malaga (3 880), Séville (3 580), Jaén (1 710), Grenade (1 470), Almería (1 160), Córdoba (1 160) et Huelva (1 020).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Malaga - Emploi - Cadix - Hôtellerie - Restauration

Aller plus loin

Vox ne veut pas de Marocains dans le secteur hôtelier andalou

Le porte-parole de Vox au parlement andalou, Manuel Gavira, a exprimé mercredi son désaccord avec la proposition du président de l’association des hôteliers de Cadix (Horeca),...

Les ouvriers marocains, une main d’œuvre précieuse pour les vignerons corses

Les ouvriers agricoles marocains sont d’une aide précieuse pour les vignerons corses qui font face au manque de main-d’œuvre locale.

L’Allemagne veut attirer la main-d’œuvre marocaine

L’Allemagne s’intéresse à la main d’œuvre marocaine. Elle a placé le Maroc sur la liste des neuf pays dans lesquels elle compte créer des centres pour la migration.

L’Espagne souhaite recruter plus de saisonnières marocaines

La sous-délégation du gouvernement à Huelva a annoncé jeudi qu’elle fera appel à 3 000 saisonnières marocaines sur les 11 000 prévues pour la prochaine campagne de fraises et...

Ces articles devraient vous intéresser :

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

Maroc : une seconde vie pour les hôtels fermés

Dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) et de la Coupe du monde 2030, le gouvernement d’Aziz Akhannouch travaille à redynamiser le secteur de l’hôtellerie.

Accor ouvre de nouveaux hôtels au Maroc

La co-organisation du Mondial 2030 par le Maroc, l’Espagne et le Portugal aiguise les appétits du groupe hôtelier français Accor qui prévoit d’élargir son offre au royaume.

Maroc : ces cafetiers, ces profiteurs !

Bon nombre de Marocains sont mécontents des propriétaires de cafés qui pratiquent des tarifs exorbitants des boissons, et plutôt de la « place » pendant les matchs de l’équipe nationale marocaine à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Côte d’Ivoire 2024).

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...

Royal Air Maroc recrute

Royal Air Maroc (RAM) a lancé via sa filiale Atlas multi services (AMS), une opération de recrutement de personnel navigant commercial au Maroc. Le dernier délai de l’appel à candidatures est fixé au 1ᵉʳ décembre prochain.

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...