Maroc : les élections professionnelles entachées de corruption selon le PAM

9 août 2021 - 13h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le Parti authenticité et modernité(PAM) a condamné l’achat de conscience, la corruption et l’utilisation des moyens de l’État observés lors des élections des membres des chambres professionnelles organisées vendredi dernier.

Dans un communiqué rendu public samedi et signé par son secrétaire général Abdellatif Ouahbi, le PAM dénonce ces actes contraires à l’éthique qui décrédibilisent les élections. Il s’agit de l’usage excessif de l’argent et l’exploitation « flagrante » de certains projets publics et programmes ministériels, pour intimider et influencer le choix des électeurs. Le parti dénonce également « le soutien et l’implication très forte de l’administration de ce secteur ministériel dans cette campagne illégale et inéquitable et contraire aux principes constitutionnels et aux choix démocratiques ».

À lire : Maroc : un candidat aux élections arrêté pour corruption (vidéo)

Abdellatif Ouahbi a félicité les membres de son parti pour les résultats obtenus lors de ces élections, et surtout pour avoir mené une campagne électorale propre et responsable, en comptant sur les moyens du parti.

À lie : Élections 2021 : les femmes du PJD en colère

Le PAM ne compte pas, affirme-t-il, se laisser décourager par ces pratiques et compte poursuivre avec le même enthousiasme et la même mobilisation, les préparatifs des prochaines échéances, réitérant sa détermination à dénoncer toute pratique contraire à l’éthique.

Sujets associés : Corruption - Elections - Parti Authenticité et Modernité (PAM)

Aller plus loin

Le PAM charge le PJD

Le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi estime que le bilan du gouvernement dirigé par le Parti de la justice et du développement (PJD)...

Maroc : de troublantes révélations sur les élections des chambres professionnelles de commerce

De nombreuses irrégularités ont été enregistrées lors des élections des chambres professionnelles de commerce, d’industrie, des services, d’agriculture et des pêches maritimes.

Élections 2021 : les femmes du PJD en colère

Les femmes du parti de la Justice et du développement (PJD) sont en colère contre le secrétaire général de leur formation politique, Saâdeddine El Othmani, par ailleurs chef du...

Elections : le PAM se félicite des résultats obtenus

Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), s’est réjoui des résultats obtenus aux élections législatives.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le ministère de l’Intérieur recadre le PJD

Le ministère de l’Intérieur a réagi aux rumeurs concernant les élections partielles organisées le 21 juillet dernier, dénonçant « les allégations malveillantes et inacceptables » selon lesquelles le vote aurait été orienté par certains agents d’autorité.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).