Pays-Bas : la photo d’un Marocain et de Geert Wilders devient virale

28 novembre 2023 - 18h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Une photo montrant un Néerlandais d’origine marocaine et Geert Wilders, chef du parti néerlandais d’extrême droite islamophobe, PVV (Parti de la Liberté), arrivé largement en tête des élections législatives, connu pour son message anti-immigration et ses insultes contre les Marocains résidant aux Pays-Bas, est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Ilyasse El Boujadayni, un Néerlandais d’origine marocaine résidant à Leiden, a publié sur sa page Facebook une photo montrant lui-même regardant Geert Wilders à la télévision avec une valise. Il a accompagné la photo de la légende : « En attente des résultats des urnes ». Il a rapidement supprimé la publication. Seulement, il était à mille lieues de savoir qu’un internaute avait déjà enregistré l’image et l’a partagée sur les réseaux sociaux. Le cliché est devenu viral. La publication a suscité des réactions positives, solidaires voire racistes.

À lire : Insultes envers les Marocains : la condamnation de Geert Wilders confirmée

Pourquoi cette photo fait-elle le buzz ? Grâce à son message anti-immigration, Geert Wilders, l’acteur politique néerlandais parfois qualifié de « Trump néerlandais » en raison de sa chevelure a permis à son parti PVV (Parti de la Liberté) de remporter les élections législatives (37 sièges sur 150, selon l’institut Ipsos). Si cette victoire est confirmée par les résultats définitifs, il sera le prochain Premier ministre néerlandais. Et, les immigrants dont les Marocains redoutent, pour certains, d’être expulsés des Pays-Bas. Lors d’un rassemblement en 2014, le leader populiste avait demandé à ses militants s’ils voulaient « plus ou moins de Marocains dans leur ville ». « Moins, moins, moins », scandait la foule. « Nous allons nous en charger », promettait-il. Il avait aussi traité les Marocains de « racailles ». Des propos qui lui ont valu une condamnation en septembre 2020.

À lire :Geert Wilders attaque à nouveau l’islam

« Nous verrons ce qui se passera dans les prochains jours. Je ne vais nulle part de toute façon. Je suis né ici, j’ai étudié à l’UvA et je travaille maintenant à l’Université de Leiden. Je m’engage pleinement pour la société et continuerai à le faire. Je me sens à la fois marocain et néerlandais. Et en tant que musulmans aux Pays-Bas, on s’attend à ce que nous nous engagions pour la société. Mais c’est parfois difficile de se profiler ainsi quand il y a tant de polarisation dans la société. Plus je suis abordé et perçu comme ‘l’autre’, plus cela devient difficile », réagit Ilyasse dans une interview accordée à RTL Nieuws.

À lire :Geert Wilders s’attaque à « la racaille marocaine »

Surpris par les résultats des élections législatives, il peine à comprendre pourquoi tant de gens ont voté pour un parti qui souhaite restreindre les libertés. Evoquant sa publication polémique, Ilyasse explique qu’elle n’était pas été destinée à devenir virale. Il se félicite toutefois de constater que cela « a conduit à de nouvelles perspectives chez certaines personnes. Et c’est beau.’ »

Sujets associés : Pays-Bas - Elections - Immigration - Photos - Geert Wilders - MRE

Aller plus loin

Pays-Bas : Geert Wilders au tribunal pour haine envers les Marocains

Le procès en appel de Geert Wilders, Chef politique du Parti pour la Liberté et, auteur de propos anti-marocains, s’ouvre ce mardi 25 juin 2019, aux Pays-Bas. Ses avocats...

Geert Wilders attaque à nouveau l’islam

Le leader du parti d’extrême droite Geert Wilder s’attaque une fois de plus à l’islam et aux musulmans qui vivent actuellement le mois de ramadan. Il appelle à arrêter...

Ahmed Marcouch, un maire d’origine marocaine, face à la montée de l’extrême droite aux Pays-Bas

Ahmed Marcouch, maire d’origine marocaine de la ville d’Arnhem, dans l’est des Pays-Bas, exprime des craintes après la percée historique du parti néerlandais d’extrême droite...

Geert Wilders condamné pour avoir insulté les Marocains

Quatre ans après sa première condamnation, Geert Wilders a été condamné vendredi pour insulte proférée contre les Marocains. La cour d’appel, a par contre abandonné...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Un nouveau service pour les MRE

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération africaine simplifie une fois de plus la vie des Marocains résidant à l’étranger (MRE) en mettant en place une nouvelle procédure pour la délivrance des « Prestations consulaires de proximité »...

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Marhaba 2022 : des mesures pour garantir une bonne phase retour

Dans le cadre de la planification des retours des Marocains de l’étranger venus en vacances au Maroc, des dispositions ont été mises en place, afin de faire face à l’intensité du trafic.

Les contrebandiers profitent de l’opération Marhaba (MRE)

L’opération Marhaba dédiée aux Marocains résidant à l’étranger est une opportunité pour certains commerçants qui n’hésitent pas à passer en contrebande des marchandises à caractère commercial ou prohibé.

Maroc : les envois de fonds des MRE en forte hausse

Un peu plus de 45 milliards de dirhams ont été envoyés au Maroc par les Marocains résidant à l’étranger à fin mai dernier, selon les chiffres dévoilés par l’Office des Changes.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...