486 personnes graciées par le roi du Maroc

21 août 2021 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 486 détenus condamnés par différents tribunaux marocains dans le cadre de la Commémoration de la fête de la Jeunesse.

Selon le ministère de la Justice, il s’agit de 7 détenus graciés sur le reliquat de la peine d’emprisonnement ou de réclusion, de 379 détenus qui bénéficient d’une remise de la peine d’emprisonnement ou de réclusion et de 3 détenus, bénéficiant de la commutation de la peine perpétuelle en peine à temps.

S’agissant des détenus bénéficiaires de la grâce royale et qui sont en liberté, ils sont au nombre de 97 personnes et sont également répartis dans différentes catégories.

A lire : Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à un salafiste condamné à 30 ans de prison

36 détenus ont été graciés sur la peine d’emprisonnement ou son reliquat contre 12 qui bénéficient de la grâce sur la peine d’emprisonnement avec maintien de l’amende. Par ailleurs, 47 détenus sont graciés sur la peine d’amende et deux personnes sur la peine d’emprisonnement et d’amende.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Grâce royale - Ministère de la Justice et des Libertés - Fête de la Jeunesse

Aller plus loin

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 510 personnes

Le roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 510 personnes condamnées par différents tribunaux du royaume à l’occasion de l’Aïd Al Mawlid Annabawi.

Après la grâce royale, le rapatriement par avion pour les détenus africains

Après avoir été graciés, mercredi, par le Roi Mohammed VI, pour des raisons humanitaires, les 201 détenus africains retourneront bientôt dans leurs pays respectifs. Ceci, grâce...

Vol des montres du roi : les familles des prévenus demandent une grâce royale

15 personnes avaient été reconnues coupables du vol de 36 montres du roi Mohammed VI, et condamnées à des peines de 2 à 15 ans de prison ferme. Un an plus tard, les familles des...

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à un salafiste condamné à 30 ans de prison

Mohamed Chatbi, détenu salafiste condamné en 2003 à 20 ans de réclusion criminelle, pour terrorisme, a bénéficié dimanche d’une grâce royale exceptionnelle. Sa peine de prison...

Ces articles devraient vous intéresser :

TikTok, l’impossible interdiction au Maroc

Face à la dépravation des mœurs à laquelle conduit l’utilisation de TikTok, les députés de l’opposition ont invité le gouvernement marocain à prendre ses responsabilités et à interdire l’application chinoise dans le royaume. Mais y arriveront-ils ?

Couples non mariés et hôtels au Maroc : vers la fin des abus ?

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice, lance un avertissement aux hôtels qui exigent des documents non autorisés notamment un certificat de mariage des couples marocains.

Maroc : présenter un acte de mariage dans les hôtels c’est fini

L’obligation de présenter un contrat de mariage lors de la réservation de chambres d’hôtel au Maroc pour les couples aurait été annulée. Cette décision survient après la colère du ministre de la Justice, Adellatif Ouahbi.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Après ses propos «  provocateurs  », Abdellatif Ouahbi présente ses excuses aux Marocains

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a présenté ses excuses aux Marocains pour sa déclaration au sujet de la révision des résultats d’un concours d’accès à la profession d’avocat, indiquant qu’une telle action créerait une mauvaise jurisprudence.

Des personnes condamnées pour terrorisme graciées par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a gracié quelque 1518 personnes à l’occasion de l’Aïd al fitr fêté ce samedi 22 avril au Maroc, dont certaines ont été condamnées dans des affaires de terrorisme. Voici le détail de ces grâces :

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Blanchiment d’argent : des notaires, avocats et adouls marocains sanctionnés

Des campagnes d’inspection et de contrôle menées par un comité spécial du ministère de la Justice ont révélé l’implication de notaires, d’avocats et d’adouls dans des réseaux de blanchiment d’argent.