Maroc : les petits commerçants réclament la suppression du couvre-feu nocturne

10 mars 2021 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

Face à la mévente et la baisse de leurs chiffres d’affaires, les petits commerçants réclament la suppression du couvre-feu nocturne et la mise en place de commissions locales et régionales pour le suivi de la situation des commerces.

Le couvre-feu instauré par le gouvernement El Othmani ne fait pas l’unanimité dans le rang des commerçants. Après les propriétaires de cafés et les représentants des TPE, les petits commerçants crient leur ras-le-bol et s’insurgent contre le couvre-feu nocturne imposé depuis des mois, rapporte Al Ahdath Al Maghribia.

Dans une correspondance adressée au chef du gouvernement, l’Instance nationale des commerçants indépendants plaide pour la suppression de cette mesure anti-Covid pour sauver leurs activités, fortement impactées par le coronavirus. Pour ces commerçants, le couvre-feu leur fait subir d’importantes pertes. Dans le même courrier, les commerçants ont exigé la réouverture raisonnée des activités économiques et commerciales dans le respect des gestes barrières.

Ces petits commerçants souhaitent que le gouvernement réponde à leurs attentes légitimes, rétablissent la confiance dans le marché national, dans l’investissement national et interne et créée le rebond de développement conformément aux instructions royales. Aussi, estiment-ils que si le gouvernement répondait à leurs requêtes, cela pourrait engendrer des incidences positives sur une grande partie de la population.

Ils demandent également la mise en place de commissions locales et régionales chargées du suivi de la situation commerciale qui doit œuvrer pour un bon climat pour la stabilité des marchés, afin qu’ils puissent retrouver leurs niveaux d’activité d’avant la crise et ainsi, contribuer à l’économie nationale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Gouvernement marocain - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Tanger : des cafés clandestins passent outre le couvre-feu

Plusieurs dizaines de personnes ont été interpelées cette semaine à Tanger, dans deux cafés ouverts au-delà de 20 heures, heure légale du couvre-feu en vigueur durant le mois...

Couvre-feu imposé à Nador

La ville de Nador se barricade à nouveau avec le retour des mesures restrictives et du couvre-feu en raison de la recrudescence des nouvelles contaminations. Les autorisations...

Maroc : vers la fin du couvre-feu et de l’attestation de déplacement ?

Les avis divergent au sein du gouvernement marocain quant au maintien du couvre-feu et de l’attestation de déplacement dérogatoire, toujours en vigueur depuis le début de la...

Maroc : le couvre-feu prolongé de deux semaines

Le Maroc a prolongé de deux semaines les mesures de restriction adoptées le 13 janvier dernier et le couvre-feu, dès ce mardi à 21 h. Cette prolongation intervient sur la base...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Augmentations de salaires au Maroc : deux milliards de dirhams en jeu

​Les négociations entre le gouvernement et les syndicats sur les augmentations de salaires et la révision du régime de l’impôt sur le revenu (IR) trébuchent encore. Entre la demande des partenaires sociaux et l’offre de l’exécutif, il y a 2 milliards...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Maroc : la réforme de l’impôt sur le revenu sera effective en 2023

Annoncé en juillet dernier, la réforme de l’impôt sur le revenu (IR) entre dans sa phase active dès 2023. Selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, plus rien ne pourra retarder son application.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : très bonne nouvelle pour les salariés

En application de l’accord signé le 30 avril 2022 entre le gouvernement et les syndicats, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre dans les secteurs de l’industrie, du commerce, de l’agriculture et...