Le port de «  Nador West Med  » livré vers fin 2022

14 juin 2021 - 13h40 - Economie - Ecrit par : J.D

Les travaux de construction du port de Nador West Med devraient s’achever vers fin 2022. C’est ce qu’a annoncé, Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement et du Transport, suite à une récente visite sur ce chantier génant lancé depuis plus de cinq ans dans l’Oriental.

Selon le constat du ministre Abdelkader Amara sur le terrain, l’état d’avancement de ce complexe portuaire dépasse actuellement les 55 % et l’achèvement des travaux pourrait intervenir vers fin 2022 avec la mise en exploitation en 2024 de Nador West Med dont la réalisation est évaluée à plus de 10 milliards de DH.

À lire : Nador West Med, un projet pour booster le développement de l’Oriental

À l’image de Tanger Med qui réalise aujourd’hui, de belles performances, Nador West Med est conçu pour être le levier du progrès industriel dans l’Oriental. À cet effet, il vise à accélérer le développement économique et social de cette région, mais aussi, à renforcer le rôle maritime et portuaire du Maroc, en lui garantissant un approvisionnement optimal en produits énergétiques.

Se voulant polyvalente, la future plateforme portuaire va prioriser les activités de transbordement des conteneurs afin de rentabiliser la position du Maroc sur les grandes lignes maritimes. En plus de cela, Nador West Med doit développer une « offre Maroc » en accompagnant l’évolution des trafics et des tailles des navires afin de capitaliser sur l’expérience de Tanger Med. Comme entre autres activités phares, le complexe Nador West Med fera le stockage et le transbordement des produits hydrocarbures et développera aussi, l’activité de vrac solide pour répondre aux besoins à moyen et à long terme en charbon et le cas échéant, en trafics divers, soulignent les concepteurs du projet.

A lire : Maroc : le port Nador West Med bientôt une réalité

Le ministre de l’Équipement, pour sa part, a mis en relief l’innovation industrielle du projet, relevant qu’il est prévu sur une superficie de 5 000 ha à proximité du nouveau port de Nador West Med, une plateforme industrielle devant offrir des services logistiques et industriels de pointe, à la hauteur des attentes des opérateurs et des futurs investisseurs. À l’instar de Tanger Med, le port Nador West Med sera relié au réseau ferroviaire national par la liaison des chemins de fer à partir de Selouane, sur une longueur de 49 km et financée dans le cadre du Fonds Mohammed VI pour l’investissement.

Sujets associés : Nador - Portuaire - Industrie - Abdelkader Amara - Ministère de l’Equipement et du Transport - Nador West Med

Aller plus loin

Les craintes de l’Espagne suite aux exploits diplomatiques du Maroc

Alors que le Maroc savoure ses exploits diplomatiques, l’Espagne craint de perdre son influence chez son voisin. Les relations entre la Russie et le royaume, le rapprochement...

La Banque mondiale donne un coup de pouce pour Nador West Med

La Banque mondiale va accorder un financement de 250 millions de dollars visant à aider le Maroc à mettre en œuvre son programme de développement de la région économique du...

Nador West Med : la BAD accorde un financement additionnel de 57 millions d’euros

Le complexe portuaire de Nador West Med vient de bénéficier d’un financement complémentaire de 57 millions d’euros approuvé par le Conseil d’administration du Groupe de la...

Maroc/ Sebta-Melilia : vers la fin du commerce informel

Plus de doute, fini le trafic informel au niveau de Sebta et Melilla, désormais aux portes d’une nouvelle ère. Dans un rapport annuel, le Conseil économique, social et...

Ces articles devraient vous intéresser :

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Sortie imminente du premier véhicule militaire 100% marocain

Les choses se précisent pour la sortie du premier véhicule blindé 100 % marocain destiné aux Forces armées royales (FAR). Rendez-vous à la 5ᵉ édition des Journées de l’industrie, Industry Meeting Days.

Face à la crise de l’eau, le Maroc prend des mesures urgentes

Le déficit en eau potable préoccupe le ministre de l’Équipement et de l’Eau, qui a présidé en fin de semaine dernière la réunion du Comité national chargé du suivi de la situation de l’eau.

Tanger Med se dote d’un ambitieux plan d’expansion

Tanger Med ambitionne de changer de dimension. Le hub logistique mondial prévoit d’investir près de 7 milliards de dirhams notamment pour l’extension de la capacité de son terminal passagers et camions et la modernisation de sa zone d’importations.

Maroc : 40 milliards de dollars pour changer le visage du transport

Le Maroc s’apprête à mettre en œuvre la vision stratégique lancée par le roi Mohammed VI, afin de « placer le pays sur la voie d’un développement économique et social durable et global ».

Le Maroc, futur grand de l’industrie de batteries pour véhicules électriques

Le Maroc dispose des atouts nécessaires pour créer une industrie de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, le royaume a engagé des négociations avec certains fabricants dans ce sens.

De belles perspectives pour la production marocaine d’huile d’olive

La Commission européenne est optimiste pour la production marocaine d’huile d’olive, avec une forte augmentation cette année.