Recherche

Maroc : 3 ans de prison pour avoir critiqué la fermeture des mosquées

© Copyright : DR

23 janvier 2022 - 08h40 - Maroc - Par: A.T

Le tribunal de Salé a condamné un jeune à une peine de 3 ans de prison ferme pour « éloge d’actes terroristes » et « non dénonciation de crime terroriste ». Âgé de 23 ans, le prévenu avait critiqué sur Facebook la fermeture des mosquées à cause du Covid-19.

Accusé d’avoir reproché au gouvernement la fermeture des mosquées alors que les cafés et les restaurants sont restés ouverts, le jeune homme écope également d’une amende de 5000 DH d’amende, rapporte Al Oâmk Al Maghribi.

A lire : Maroc : un imam sanctionné pour avoir fait campagne dans une mosquée

Pour son avocat, Me Issam Lahlou, le jugement est trop sévère, car son client a peut-être péché par « abus de langage » mais sur le fond il voulait uniquement critiquer la fermeture des mosquées, soulignant que ce dernier n’a aucun lien avec des organisations extrémistes.

Les charges retenues contre son client n’ont pas été basées sur des faits avérés, a-t-il déploré, invitant le tribunal à privilégier l’éducation au lieu de la dissuasion.

Mots clés: Salé , Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Droits et Justice

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact