La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

14 novembre 2023 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.

Produire davantage de cobalt, de lithium ou de graphite pourrait nuire aux ressources hydriques de certains pays producteurs de véhicules électriques comme le Maroc où la sécheresse sévit depuis deux ans. À titre d’exemple, il faut 130 à 270 litres d’eau pour produire 1 kilogramme de cuivre, 100 à 1 700 litres pour 1 kg de nickel, et 2 000 litres pour 1 kg de lithium, fait savoir Reporterre.

La rareté en eau est la principale menace pesant sur le secteur des mines et de la métallurgie, confirme une enquête de l’agence de notation américaine Fitch Ratings. « Les pressions sur la ressource, comme les pénuries d’eau localisées et les conflits d’usage, vont probablement augmenter dans les décennies à venir, mettant de plus en plus en difficulté la production de batteries et de technologies bas carbone », explique-t-on.

À lire : BMW, Renault et Managem au cœur d’un scandale écologique au Maroc ?

Au Maroc, frappé depuis deux ans par une forte sécheresse avec des températures pouvant avoisiner les 45° C, la mine de cobalt de Bou Azzer servant à la production de batteries de BMW et de Renault à partir de 2025, utiliserait une quantité d’eau équivalente à la consommation de 50 000 habitants. Les mines de manganèse d’Imini et de cuivre de Bleida, nécessitent autant de ressources en eau.

« C’est un gâchis effroyable de devoir mobiliser l’énergie et les matériaux nécessaires à la construction et au déplacement de 1,5 ou 2 tonnes, pour in fine ne transporter la plupart du temps qu’une centaine de kilogrammes de passagers et de bagages », explique Philippe Bihouix, ingénieur spécialiste des matières premières, qui appelle à réduire la taille des véhicules électriques, et donc à diminuer les besoins en métaux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Automobile - Eau - Managem

Aller plus loin

La Banque mondiale alerte sur le risque de « stress hydrique » et de sécheresse au Maroc

Le Maroc est menacé par le « stress hydrique », des déficits pluviométriques réguliers et la sécheresse, a alerté la Banque mondiale qui souligne que ces facteurs auront « à...

Mine d’argent : production record pour Aya Gold & Silver en 2022

Sur l’ensemble de l’année 2022, la société canadienne Aya Gold & Silver, qui exploite la mine d’argent de Zgounder, a vu sa production augmenter de 17,5 % par rapport à...

Le Maroc envisage des coupures d’eau

Face au grave déficit hydrique provoqué par six années de sécheresse, le Maroc met en œuvre des mesures strictes, dont une rationalisation draconienne de l’utilisation de l’eau.

Le Maroc, futur géant des batteries de voiture ?

Le fabricant chinois de batteries de voitures électriques CNGR Advanced Material et le fonds d’investissement Al Mada s’allient dans la fabrication de composants de batteries...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ultimatum pour Veolia au Maroc après la fusion avec Suez

Au Maroc, Veolia, géant français de l’eau et de la gestion des déchets, est dans de sales draps. À l’origine de ses ennuis, la cession de la Lyonnaise des eaux de Casablanca (Lydec), ex-filiale marocaine de Suez chargée de la distribution d’eau et...

Maroc : voici les voitures les plus vendues

Les ventes de voitures neuves au Maroc ont atteint 12 084 unités au mois de janvier, marquant une hausse de 6,63 % par rapport à janvier de l’année précédente, selon l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Voici les marques de voiture les plus vendues au Maroc

Le marché automobile marocain se reprend après quelques mois d’accalmie avec une augmentation de 22,01 % par rapport à l’année précédente, selon les données de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Véhicules électriques : deux usines géantes de batteries au Maroc

Le Maroc va bientôt disposer de deux usines de fabrication de batteries de véhicules. Les projets sont évalués à 6 milliards d’euros et à 4 milliards d’euros, a annoncé cette semaine Ryad Mezzour, le ministre marocain de l’Industrie et du commerce.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Une usine géante de batterie bientôt au Maroc ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, envisage de créer deux usines destinées à la production de batteries rechargeables au lithium au Maroc.

La première voiture 100 % marocaine présentée au public

Le roi Mohammed VI a présidé lundi au Palais royal de Rabat la cérémonie de présentation du premier véhicule d’un constructeur automobile marocain, ainsi que le prototype d’un véhicule à hydrogène développé par un Marocain résidant à l’étranger.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

BMW, Renault et Managem au cœur d’un scandale écologique au Maroc ?

Une enquête dévoile la pollution importante de certains villages marocains où sont déchargés des résidus miniers. BMW, Renault et la Managem, grande entreprise minière marocaine, sont pointés du doigt.

Au Maroc, la pénurie fait chuter les ventes de voitures

Au Maroc, les ventes de voitures ont chuté à fin août en raison notamment du manque de disponibilité des modèles.