Maroc : l’adoption du projet de loi sur le cannabis reportée

26 février 2021 - 21h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le Conseil de gouvernement, réuni ce jeudi 25 février, devait procéder à l’adoption du projet de loi sur l’usage du cannabis. Mais cette décision très attendue par les Marocains, sera connue à la prochaine séance du Conseil de gouvernement.

Le Maroc va-t-il légaliser ou non l’usage du cannabis ? Le Conseil du gouvernement a décidé d’ajourner à sa prochaine réunion, l’adoption de ce projet de loi. Ce jeudi, le ministre de l’Intérieur a rappelé les nouvelles recommandations de l’OMS dont celle relative à la suppression du chanvre indien, l’autre nom du cannabis, du tableau IV des substances ayant un potentiel d’abus fort et sans valeur thérapeutique notable.

Le ministre a également souligné que l’usage du cannabis sera régi et réglementé par une Agence nationale spécialisée, afin que le Maroc puisse en tirer une réelle opportunité économique. Selon sa présentation, des études sur le développement du cannabis licite, font cas «  d’une croissance moyenne de 30 % au niveau mondial et de 60 % au niveau européen.

Selon le ministre, l’Agence nationale spécialisée sera chargée de la production, la fabrication, la commercialisation ou encore le transport du cannabis. C’est elle qui délivrera les autorisations et se chargera des négociations au niveau international.

Sujets associés : Lois - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Cannabis - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Maroc : le projet de loi sur l’usage légal du cannabis en examen ce jeudi

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis sera examiné au cours du Conseil du gouvernement qui se tiendra ce jeudi, a indiqué lundi, un communiqué du Département du Chef du...

Maroc : la légalisation du cannabis pourrait rapporter 10 milliards d’euros par an

Premier pays au monde dans la production du cannabis, le Maroc saura-t-il profiter du gain colossal annuel que génère ce produit ? Avec le retrait de cette plante de la...

Légalisation du cannabis : la Tunisie suivra-t-elle l’exemple du Maroc ?

Le débat sur la légalisation de l’usage du cannabis au Maroc fait écho en Tunisie. Vendredi dernier, un collectif a appelé à la dépénalisation de la consommation du cannabis...

Maroc : qui pourra cultiver et produire le cannabis ?

Dans un exposé devant la commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, le ministre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : tenue correcte exigée dans l’administration publique

Les fonctionnaires marocains sont désormais invités à soigner leur tenue vestimentaire sur leur lieu de travail. Les costumes complets avec cravate ou une djellaba traditionnelle, sont ainsi recommandés. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par...

Urbanisme au Maroc : vers le renforcement des opérations d’inspection

Les ministères de l’Intérieur et de l’habitat veulent renforcer les opérations d’inspection menées dans le domaine d’urbanisme. De nouveaux contrôleurs seront nommés.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : Laftit veut mettre fin à « l’héritage » des agréments de taxis

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a décidé d’encadrer le transfert des agréments des taxis. De nouvelles conditions ont été ainsi définies.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : remaniement imminent pour le gouvernement ?

Au Maroc, Aziz Akhannouch s’apprêterait à remanier le gouvernement. Qui sont les ministres concernés par ce réajustement ?

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...