Sit-in devant le Parlement : Imams et muezzins du Maroc veulent un mieux-être

16 juin 2021 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

Exaspérés par leurs conditions de vie précaires, les imams et muezzins du Maroc ont organisé ce lundi un sit-in devant le Parlement à Rabat. Ils dénoncent la sourde d’oreille du ministre des Habous et des affaires Islamiques face à leurs multiples doléances.

Les imams et muezzins du royaume réclament entre autres, une vie convenable, la protection du patrimoine culturel du « système de la charte » sans l’intervention des associations, l’octroi des logements-emplois, le droit de prendre part à la solidarité publique, l’indemnisation de la perte d’emploi, des dédommagements comme droit de charge de leurs enfants, le droit aux fêtes religieuses et nationales, la non-organisation d’entretiens et d’examens pour ceux ayant une attestation de témoignage (certificat de qualification), l’inscription à la sécurité sociale, ainsi que la réinsertion des personnes renvoyées par le ministère, rapporte Hespress.

À lire : Maroc : du changement pour le recrutement des imams

En plus de ces doléances, les imams et muezzins déplorent leur faible salaire qui est de 400 dhs pour le muezzin et 500 dhs pour l’imam ou au plus de 1800 dhs (mourchid) pour quelques-uns d’entre eux. Sans oublier qu’ils réclament une date pour passer le certificat de qualification chaque année. Toutefois, il faut noter que l’article 40 du Dahir chérifien portant organisation des missions des préposés religieux et détermination de leurs statuts prévoit « la possibilité de promouvoir les imams titulaires d’une licence aux rangs des Mourchidines, dans la limite des postes budgétaires créés chaque année et après avoir réussi l’épreuve organisée par ce département ».

À lire : Maroc : fronde chez les imams

Bien que la manifestation organisée par les imams ne soit pas en phase avec ce que prévoit l’article 7 du Dahir, le ministère fera de son mieux pour donner satisfaction aux imams et muezzins sur quelques points, afin de leur accorder la dignité qu’ils méritent, précise la même source.

Sujets associés : Régularisation - Ministère des Habous et des Affaires islamiques - Islam

Aller plus loin

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère...

Le Maroc dépense chaque année 750.000 euros pour payer les imams à Sebta

Des imams exerçant à Sebta perçoivent un salaire de la part du Maroc, a reconnu le porte-parole du gouvernement Mustapha Khalfi lors de la conférence de presse d’après Conseil...

Maroc : du changement pour le recrutement des imams

L’objectif de la nouvelle procédure de qualification des préposés religieux est de mieux cerner les affectations des imams. C’est la déclaration faite par le ministre des...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Stains : polémique autour d’une rue rebaptisée au nom de la femme du prophète Mohammad

À Stains (Seine-Saint-Denis), une plaque au nom de la femme du prophète Mohammad, posée au-dessus du panneau indiquant la rue de Pontoise en septembre 2022 est vue d’un mauvais œil sur les réseaux sociaux.

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Maroc : l’épineux problème des cimetières

Face à une crise grandissante liée à l’espace des cimetières au Maroc, Ahmed Toufiq, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, a abordé, ce lundi, la problématique devant la Chambre des représentants.

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.