Le rappeur Morad doit être expulsé au Maroc, appelle le parti raciste Vox

2 novembre 2022 - 17h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le parti Vox de Sabadell (nord-est de l’Espagne) a publié sur son compte Twitter un message raciste contre le rappeur espagnol d’origine marocaine Morad, appelant à l’expulsion de l’artiste s’il est prouvé qu’il a financé un groupe de Marocains pour commettre un acte criminel. Le tweet manifestement raciste a suscité de vives réactions.

« Le rappeur Morad a été arrêté par les Mossos pour avoir prétendument financé un groupe de Marocains jusqu’à 1 000 euros pour brûler des conteneurs. Avec Vox, il sera expulsé si le crime est prouvé », a tweeté dimanche Vox Sabadell. La réaction des internautes ne s’est pas fait attendre pour dénoncer ce post raciste.

À lire : Des ennuis judiciaires pour le rappeur marocain Morad

Le professeur de droit constitutionnel et ex-avocat de la Cour constitutionnelle, Joaquín Urías, a rappelé au parti d’extrême droite que « Morad est espagnol. Il ne peut pas être expulsé… À moins que Vox veut dire que les personnes d’une autre race doivent être expulsées ». Morad a été libéré sous caution après avoir été arrêté mercredi pour trouble à l’ordre public en raison de son implication présumée dans l’incendie des conteneurs à L’Hospitalet de Llobregat (Barcelone).

À lire : Morad : « ils ne veulent pas de moi comme Espagnol »

Le tribunal de la ville a ordonné l’expulsion du rappeur de son quartier La Florida où il est désormais persona non grata, estimant que cette mesure est « nécessaire pour assurer la sécurité des personnes et des biens ». Pour la défense de Morad, cette mesure est plutôt « disproportionnée ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Twitter (X) - Morad (Rappeur)

Aller plus loin

Des ennuis judiciaires pour le rappeur marocain Morad

Les Mossos d’Esquadra ont arrêté mercredi le rappeur Morad pour son implication présumée dans l’incendie de deux voitures et deux conteneurs à L’Hospitalet de Llobregat...

Le rappeur marocain Morad arrêté en Espagne

Le rappeur marocain Morad a été arrêté par la police, mercredi à son domicile, pour avoir manqué de répondre à une citation à comparaître en tant qu’accusé d’un délit contre la...

Pour son dernier clip, Jul signe une collaboration avec le rappeur marocain Morad

Deux semaines après la sortie de son 26ᵉ album, le rappeur français Jul a dévoilé son nouveau clip pour le bonheur de ses fans à travers le monde. On y retrouve plusieurs icônes...

Vox ne veut pas de Marocains dans le secteur hôtelier andalou

Le porte-parole de Vox au parlement andalou, Manuel Gavira, a exprimé mercredi son désaccord avec la proposition du président de l’association des hôteliers de Cadix (Horeca),...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Publicité : Twitter va partager ses revenus avec ses utilisateurs au Maroc

Twitter a décidé de partager ses revenus publicitaires avec ses créateurs de contenus au Maroc, en Jordanie, en Israël, aux Émirats arabes unis, afin de rendre plus attractif le réseau social au moment où, il est fortement concurrencé par Threads.

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Maroc : Une vague de racisme contre les mariages mixtes ?

Des activistes marocains se sont insurgés ces derniers jours sur les réseaux sociaux contre le fait que de plus en plus de femmes marocaines se marient avec des personnes originaires des pays d’Afrique subsaharienne. Les défenseurs des droits humains...

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.