L’Europe au Maroc : «  plus de visas, moins d’immigration clandestine  »

3 décembre 2020 - 12h30 - Maroc - Ecrit par : J.K

L’Union européenne est favorable à la facilitation des visas, ainsi qu’à une coopération avec le Maroc pour le retour de ses migrants illégaux. La commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, l’a affirmé mardi à Rabat, au cours d’un point de presse au début d’une visite officielle de deux jours.

« L’Europe vieillissante, a besoin de main-d’œuvre, et les arrivées irrégulières font peur aux citoyens européens […] : Pour moi, avoir moins d’arrivées irrégulières et renvoyer ceux qui ne sont autorisés à rester, est étroitement lié à la facilitation des visas et à la migration légale », relaie La Libre, citant la responsable de l’UE. Celle-ci a par ailleurs, précisé que sa première visite au Maroc vise aussi à « continuer les discussions » sur les mécanismes de réadmission lancées par le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, la semaine dernière, lors d’une visite à Rabat, à propos de la crise migratoire aux îles Canaries, où les arrivées illégales « ont augmenté de plus de 1 000% » cette année.

« Il semble que plus de la moitié des migrants soient marocains et il est important de savoir comment faire en sorte qu’ils rentrent », se préoccupe la commissaire, dont l’institution veut aussi discuter avec les autorités marocaines à propos de leurs « besoins » en termes de gestion migratoire et des « moyens nécessaires pour des bénéfices partagés ».

Depuis 2018, le Maroc a reçu 343 millions d’euros d’aides européennes sur divers programmes (formation de la police, éducation, etc.), indique le média, ajoutant que l’Union européenne enregistre chaque année entre deux et trois millions d’arrivées régulières (travailleurs, étudiants ou réfugiés) depuis les différents pays du monde. Environ la moitié repart.

Yvla Johansson, qui pilote la réforme du pacte migratoire européen, plaide pour une efficacité accrue dans les retours des migrants illégaux vers leurs pays d’origine et considère comme une priorité d’obtenir de « bons accords de réadmission », conclut le site.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Union européenne

Aller plus loin

Un parti espagnol appelle à la suspension des visas d’entrée en Europe pour les Marocains

Le parti politique espagnol d’extrême droite Vox propose la suspension des visas d’entrée en Europe aux Algériens, Mauritaniens et Marocains. Cette proposition fera l’objet de...

Immigration irrégulière : 150 réseaux de passeurs démantelés au Maroc

Cette année, les services de sécurité marocains ont réussi à démanteler 150 réseaux de passeurs très actifs dans l’organisation de la migration irrégulière et arrêté 12 000...

Immigrer clandestinement en Espagne, c’est « comme payer pour mourir »

Saad Kataloni, 19 ans, et Bouaza Ben Anaya sont deux Marocains qui ont tenté d’immigrer en Espagne au péril de leurs vies. Aujourd’hui, ils sont convaincus que ce n’est pas la...

Des mineurs marocains parlent de l’enfer de l’immigration

Mohamed Hajjaj, Jamal Benfatih et Jad Atwane sont trois jeunes marocains arrivés en Espagne alors qu’ils étaient mineurs. Ils racontent leur histoire lors d’une conférence sur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.