Cigarettes vendues au Maroc : 2 ans pour se conformer à la loi

30 septembre 2021 - 08h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Les cigarettes vendues au Maroc devront se conformer aux normes internationales à compter du 1ᵉʳ janvier 2024. Ainsi en a décidé l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII). Passé cette date, les cigarettes non conformes à ces dispositions ne pourront plus être commercialisées au Royaume.

Dans sa volonté de réguler définitivement le marché du tabac, le gouvernement avait approuvé en septembre un projet de décret fixant les taux maximums de goudron, de nicotine et de monoxyde de carbone dans les cigarettes.

Ce nouveau dispositif instituant la norme de tabac 10-1-10 (10 mg de goudron, 1 mg de nicotine et 10 mg de monoxyde de carbone) vient d’être publié, fait savoir une circulaire de l’administration douanière, ajoutant qu’elle a été chargée de faire des analyses pour contrôler la conformité des cigarettes auprès des laboratoires spécialisés.

A lire : La contrebande de cigarettes au Maroc représente 2%

Les produits non conformes déjà distribués auprès des débitants devront être récupérés par les opérateurs et détruits à leurs frais, précise la note.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lois - Direction générale des impôts (DGI) - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Maroc : nouvelle hausse des prix du tabac (liste détaillée)

Depuis le 1ᵉʳ avril, le prix de vente de certaines marques de tabac a augmenté au Maroc, selon une circulaire en date du 31 mars dernier de l’Administration des douanes et...

Maroc : les prix des cigarettes augmentent, voici le détail (liste complète)

À compter de ce samedi 1ᵉʳ janvier 2022, les prix des tabacs manufacturés au Maroc connaîtront une augmentation, selon l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII).

Maroc : augmentation du taux de pénétration des cigarettes de contrebande en 2021

Le taux de pénétration des cigarettes de contrebande sur le marché marocain est passé de 1,37 % à 1,91 % en 2021, selon les chiffres publiés par l’Administration des Douanes et...

Maroc : le prix des cigarettes va encore augmenter

Les prix des cigarettes vont connaitre une hausse au Maroc dès 2022. C’est l’un des effets des mesures du budget de l’État pour l’année 2022.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une aide directe aux veuves

Le Conseil de gouvernement, présidé par le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch, se réunira jeudi 6 avril pour examiner plusieurs projets de décrets, selon un communiqué du département du Chef du gouvernement publié lundi.

Maroc : plus d’exonérations aux promoteurs immobiliers ?

Le conseil de gouvernement veut sonner la fin des exonérations accordées aux promoteurs immobiliers. Elles seront remplacées par des aides directes, lesquelles seront accordées aux acquéreurs.

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Appel à l’intervention du roi Mohammed VI pour remanier le gouvernement

Sur la toile, les internautes marocains sollicitent l’intervention du roi Mohammed VI pour un remaniement urgent du gouvernement d’Aziz Akhannouch.

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Traque aux fraudeurs : les influenceurs marocains dans le collimateur du fisc

La direction générale des impôts (DGI) vient d’adresser une mise en demeure aux influenceurs possédant des biens ou recevant de l’argent de l’étranger, les invitant à les déclarer et à payer l’impôt correspondant.

Maroc : du nouveau pour la vignette automobile

Les Marocains peuvent déjà commencer à payer la Taxe Spéciale annuelle sur les Véhicules (TSAV). Quid des nouveautés liées au paiement de cette taxe ?

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.