Recherche

Le rôle des MRE dans le développement national reconnu

© Copyright : DR

10 août 2021 - 07h40 - Marocains du monde - Par: G.A

Dans le cadre de la journée nationale du migrant célébrée le 10 août de chaque année, le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), Abdellah Boussouf aborde, dans un entretien, diverses préoccupations liées au rôle des MRE dans le nouveau modèle développement et celui du CCME dans leur accompagnement.

La journée nationale du migrant offre une opportunité aux MRE d’évoquer leur situation à l’étranger et les liens qu’ils continuent d’entretenir avec leur pays d’origine. Ainsi au cours de son intervention, le secrétaire général du CCME a salué l’initiative du Roi Mohammed VI visant à faciliter le retour au pays des Marocains du monde à des prix abordables. Il l’a qualifiée d’initiative historique et unique dans le monde.

À lire : Entrepreneurs marocains à l’étranger : la CGEM et le CCME s’unissent pour capter leurs apports

«  On était au CCME parmi les premières institutions qui ont salué cette initiative royale qui exprime et incarne la Haute sollicitude dont le Roi Mohammed VI entoure les membres de la communauté marocaine à l’étranger  ». Il souligne que les mots de gratitude et le sentiment de fierté exprimés par les Marocains résidant à l’étranger à travers les réseaux sociaux et les médias nationaux sont la preuve de ce que l’initiative restera gravée dans les cœurs et les mémoires.

En ce qui concerne le soutien apporté par le CCME aux MRE durant l’année 2020, surtout avec la crise sanitaire, Abdellah Boussouf a déclaré que le CCME est resté solidaire et attentif et a su élaborer des propositions de solutions selon les difficultés relevées. «  Dans ce cadre, des recommandations d’ordre social, administratif, économique et religieux ont été proposées par le Conseil  », affirme-t-il.

Il a également expliqué qu’à travers sa plateforme numérique Awacer TV, le Conseil propose une programmation riche et diversifiée et des débats quotidiens avec la participation de plusieurs acteurs de l’émigration marocaine dans tous les domaines. Mais toujours est-il que la crise sanitaire a eu un impact considérable sur une grande partie de la communauté marocaine, surtout ceux qui travaillent dans les secteurs les plus touchés par les effets de la crise.

Toutefois, cela n’a pas empêché les transferts financiers des MRE : près de 70 milliards de Dirhams en 2020, selon l’Office des changes et plus de 44 milliards de dirhams lors des 6 premiers mois de cette année.

À lire : Les transferts des MRE devraient fortement augmenter cette année

C’est en cela que le rapport de la Commission spéciale sur le modèle de développement a relevé combien de fois les Marocains du monde peuvent apporter leur savoir-faire afin de participer au développement de la nation. «  Les Marocains résidant à l’étranger sont des ponts entre le Maroc et les marchés internationaux. Leurs rôles dans le rayonnement économique et culturel du Maroc sont indiscutables mais peu exploités  », a-t-il indiqué.

À lire : L’apport des MRE analysé par le CCME

Pour le secrétaire général, «  le CCME a cumulé au fil des années une expérience considérable qui lui permet d’être le lien entre les compétences issues de l’immigration marocaine et les différentes institutions intéressées par leur apport, qu’elles soient du secteur publique ou privé  ».

Mots clés: Immigration , Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) , Abdellah Boussouf

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact