Les sabots et horodateurs, désormais un lointain souvenir à Marrakech

10 janvier 2020 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : I.L

Les automobilistes de Marrakech ne seront plus immobilisés par la pose du sabot en 2020. Ce revirement fait suite à la libération du dernier point de stationnement en zone horodateurs de la société Avilmar, en charge de la gestion du stationnement dans la ville ocre.

Selon Al Ahdath Al Maghribia, les Marrakchis, constamment victimes de cette pratique adoptée par la société Avilmar ont porté plainte. Dans leurs griefs, ils estiment que la pose de sabot était une pratique illégale, puisque les amendes appliquées ne figurent nulle part dans le code de la route, le code pénal, ni dans un quelconque texte réglementaire.

Le même quotidien précise que la ville se serait presque désengagée vis-à-vis de la société en limitant sa gestion au parking d’Arsat Maach, près de la place Jemaa el-Fna, avec l’arrivée du maire PJDiste, Mohamed Larbi Belcaid.

Fruit d’un partenariat entre la ville de Marrakech et la CDG, la gestion déléguée du service de stationnement de la ville de Marrakech a été confiée, le 15 janvier 2010 et pour une durée de dix ans, à Avilmar, société de développement local. Le capital de la société est détenu à hauteur de 51% par la ville de Marrakech et de 49% par CG Park, filiale de CDG Développement.

Le but de ce partenariat était de veiller aux intérêts des automobilistes de Marrakech et de résoudre les problèmes de stationnement que connaissait la ville ocre, soutient le journal.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Automobile - Avilmar

Aller plus loin

Un SMS pour payer son stationnement à Fès

À compter du mois d’octobre, le paiement des droits de stationnement se fera par SMS. Selon la SDL, structure en charge de la gestion du stationnement à Fès, le projet sera...

Tanger dit adieu aux « sabots » de stationnement

C’est la fin de l’utilisation des « sabots » servant à immobiliser les véhicules dont les propriétaires ne paient pas les droits de stationnement à Tanger. Ainsi en ont décidé...

Rabat : le tribunal interdit la pose de sabots sur les voitures

Le tribunal administratif de Rabat a connu de quatre affaires dont les jugements ont été prononcés lundi dernier. Dans ces affaires qui opposent SOMAGEC aux automobilistes...

Rabat renoue avec le stationnement payant et l’immobilisation des véhicules par sabots

La mairie de Rabat a décidé de relancer le stationnement payant ainsi que l’immobilisation des véhicules par sabots, tant décriée par la population.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : boom des exportations automobiles à fin novembre 2023

Les exportations de voitures ont augmenté de 30,2 % à fin novembre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant plus de 130,64 milliards de dirhams (MMDH).

Le Maroc, futur grand de l’industrie de batteries pour véhicules électriques

Le Maroc dispose des atouts nécessaires pour créer une industrie de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, le royaume a engagé des négociations avec certains fabricants dans ce sens.

Du nouveau dans la gamme de la Citroën Ami fabriquée au Maroc

Une nouvelle version de la Citroën AMI « made in Morocco » est désormais commercialisée sur le site officiel du constructeur automobile français.

Maroc : les exportations automobiles dépassent les 100 MMDH à fin novembre

Les exportations marocaines dans le secteur automobile ont généré au terme des onze premiers mois de l’année un chiffre d’affaires de 100,37 milliards de dirhams, en augmentation de 35% par rapport à la même période de 2021.

Industrie marocaine : l’automobile tire les exportations vers le haut

Les exportations du secteur automobile ont augmenté de 37,4 % à fin juillet 2023 par rapport à la même période de 2022, atteignant près de 82,02 milliards de dirhams (MMDH), selon l’Office des changes.

Une voiture 100 % marocaine pour concurrencer Tesla Model Y et Mercedes EQA

La start-up marocaine Atlas E-Mobility a récemment annoncé ses plans pour le futur : la création d’une voiture électrique, dont le nom reste encore mystérieux. Ce véhicule, promettant simplicité et fonctionnalité, va s’inspirer de l’esthétique...

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.

Neo Motors, la nouvelle voiture 100% marocaine, est en vente

C’est désormais effectif. Neo Motors, le premier constructeur automobile à capital marocain, a donné le coup d’envoi de la commercialisation de ses premiers véhicules « made in Morocco ».

Du nouveau pour l’usine géante de batteries au Maroc

Le gouvernement marocain vient de signer un mémorandum d’entente avec le groupe sino-européen Gotion High-Tech pour la réalisation d’un projet de mise en place d’un écosystème industriel de production de batteries pour véhicules électriques et de...

Une usine géante de batterie bientôt au Maroc ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, envisage de créer deux usines destinées à la production de batteries rechargeables au lithium au Maroc.