Recherche

Les sabots et horodateurs, désormais un lointain souvenir à Marrakech

© Copyright : DR

10 janvier 2020 - 19h20 - Maroc

Les automobilistes de Marrakech ne seront plus immobilisés par la pose du sabot en 2020. Ce revirement fait suite à la libération du dernier point de stationnement en zone horodateurs de la société Avilmar, en charge de la gestion du stationnement dans la ville ocre.

Selon Al Ahdath Al Maghribia, les Marrakchis, constamment victimes de cette pratique adoptée par la société Avilmar ont porté plainte. Dans leurs griefs, ils estiment que la pose de sabot était une pratique illégale, puisque les amendes appliquées ne figurent nulle part dans le code de la route, le code pénal, ni dans un quelconque texte réglementaire.

Le même quotidien précise que la ville se serait presque désengagée vis-à-vis de la société en limitant sa gestion au parking d’Arsat Maach, près de la place Jemaa el-Fna, avec l’arrivée du maire PJDiste, Mohamed Larbi Belcaid.

Fruit d’un partenariat entre la ville de Marrakech et la CDG, la gestion déléguée du service de stationnement de la ville de Marrakech a été confiée, le 15 janvier 2010 et pour une durée de dix ans, à Avilmar, société de développement local. Le capital de la société est détenu à hauteur de 51% par la ville de Marrakech et de 49% par CG Park, filiale de CDG Développement.

Le but de ce partenariat était de veiller aux intérêts des automobilistes de Marrakech et de résoudre les problèmes de stationnement que connaissait la ville ocre, soutient le journal.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact