Sahara : « le Maroc voulait que l’Espagne et l’Union européenne suivent » les États-Unis

26 juin 2021 - 19h40 - Ecrit par : S.A

Mohamed Salem Ould Salek, «  ministre des Affaires étrangères  » de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » a réagi à la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne. Il affirme que le royaume « voulait que » l’Espagne et l’Union européenne reconnaissent, à l’instar des États-Unis, sa souveraineté sur le Sahara.

« Le Maroc voulait que l’Espagne et l’Union européenne suivent la déclaration de Donald Trump (reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara, NDLR) et qui veut légaliser le fait accompli marocain. L’UE n’a pas suivi cette violation du droit international », a-t-il déclaré dans un entretien à la RTBF. Selon lui, pour atteindre cet objectif, le royaume a profité de l’admission d’urgence du patron du Polisario dans un hôpital de Logroño, non loin de Saragosse, sous le nom d’emprunt de Mohamed Ben Battouche, de nationalité algérienne, pour faire pression sur la péninsule ibérique.

À lire : Crise avec le Maroc : les États-Unis mettent en garde l’Espagne

Une pression qui s’est accrue suite à l’arrivée massive de migrants à Sebta et Melilla mi-mai. « C’est une politique de chantage permanente contre l’Europe. Les pays européens ont voulu s’accommoder avec le Maroc contre vents et marées. Cette complicité avec le Maroc l’a encouragé à dépasser les lignes rouges, y compris utiliser sa propre population civile, y compris les enfants, pour exercer un chantage sur l’Espagne et l’Europe. C’est inacceptable », dénonce Mohamed Salem Ould Salek, appelant l’UE à assumer ses responsabilités d’une part et le Maroc à respecter les frontières de ses voisins, stabiliser les relations avec son voisinage, d’autre part.

À lire : Maroc-Espagne : la crise actuelle est une crise de confiance

Le patron de la « diplomatie sahraouie » accuse par ailleurs le Maroc de « mettre en cause la sécurité non seulement dans la région maghrébine, mais aussi en Europe. »

Tags : Espagne - Union européenne - États-Unis - Diplomatie - Sahara Marocain - République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Aller plus loin

Coopération Maroc-UE : Ursula von der Leyen en visite à Rabat

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen entame ce mardi une visite à Rabat au cours de laquelle elle aura des entretiens avec plusieurs hauts responsables...

L’Espagne confirme l’hospitalisation de Brahim Ghali sous une fausse identité

Le gouvernement Sanchez confirme l’admission du chef du Polisario, Brahim Ghali dans un hôpital espagnol. L’Algérie lui avait adressé une demande dans ce...

Crise avec le Maroc : les États-Unis mettent en garde l’Espagne

Les États-Unis ont mis en garde l’Espagne contre les dangers liés à la sécurité, notamment le terrorisme, qui la guette si la crise avec le Maroc n’est pas résolue. C’est...

À Paris, bientôt une rencontre entre Nasser Bourita et Jean-Yves Le Drian

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger se rendra à Paris lundi 19 juillet où il rencontrera son homologue...

Nous vous recommandons

Ashraf Sekkaki suspecté de diriger un réseau de trafic de drogue en prison au Maroc

Condamné en 2011 à douze ans d’emprisonnement pour son évasion de la prison de Bruges, le Belgo-marocain Ashraf Sekkaki continue de purger sa peine non loin de Rabat. Dans un entretien téléphonique accordé à HLN, il a évoqué divers sujets concernant sa vie...

Hachim Mastour n’a plus de club

L’international marocain Hachim Mastour est libre. Il vient de résilier son contrat, selon l’annonce faite par le club italien Reggina 1914. Le joueur âgé de 23 ans est donc libre de tout contrat et espère trouver un autre club assez...

La reine Maxima des Pays-Bas captivante dans la robe d’un créateur marocain

La reine Maxima, épouse du roi Willem-Alexander des Pays-Bas, a brillé de mille feux le 20 septembre dernier. Dans une belle robe d’un créateur marocain, elle a illuminé le Prinsjesdag, le « Jour des Princes », célébré chaque année le troisième mardi de ce...

Décès de Moulay Driss Archane, ex-médecin de feu Hassan II

Le monde de la médecine marocaine est en deuil. Le professeur Moulay Driss Archane, ex-médecin de feu Hassan II, est décédé ce dimanche 11 juillet à l’âge de 88 ans.

France : excédé par le racisme, un Marocain envisage de fermer son commerce

Mouhssine Zouine, gérant d’une boulangerie ouverte en octobre 2020 sur l’avenue de Chatte à Saint-Marcellin envisage de fermer son commerce en raison du racisme dont il est victime quotidiennement.

Des Israéliens furieux contre Achraf Hakimi

L’international marocain Achraf Hakimi a été sifflé par le public au stade Bloomfield de Tel Aviv dimanche 1ᵉʳ août lors de la finale du Trophée des champions opposant le PSG à Lille. En cause, ses messages de soutien à la...

Le frère de Sofiane Hambli, trafiquant de drogue arrêté au Maroc, devant la justice française

Arrêté près de Besançon après plus de 20 ans de cavale, Hakim, le frère de Sofiane Hambli, baron français de la drogue, interpellé dans une clinique au Maroc fin octobre 2021, va comparaître demain jeudi 17 mars devant le tribunal correctionnel de Mulhouse....

Maroc : la mort programmée des guichets bancaires

Entre 2019 et 2020, soit en un an, le Maroc a perdu 45 guichets bancaires. C’est la preuve que ces installations physiques perdent de plus en plus leur importance dans le paysage bancaire marocain, au profit des services...

Décès tragique d’un Marocain à Malaga

Un jeune homme d’origine marocaine a été retrouvé mort samedi dans le quartier d’Arroyo de Los Ángeles à Malaga. Il tentait de s’emparer de vêtements dans un conteneur appartenant à une société de collecte de vêtements pour les plus...

Omra : les Marocains vaccinés avec Sinopharm en grandes difficultés

Les Marocains ayant reçu le vaccin Sinopharm et désireux d’accomplir leur pèlerinage doivent encore se soumettre aux restrictions sanitaires imposées par l’Arabie Saoudite. Le gouvernement saoudien n’a toujours pas reconnu l’efficacité du vaccin...