Sahara : « le Maroc voulait que l’Espagne et l’Union européenne suivent » les États-Unis

26 juin 2021 - 19h40 - Espagne - Ecrit par : S.A

Mohamed Salem Ould Salek, «  ministre des Affaires étrangères  » de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » a réagi à la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne. Il affirme que le royaume « voulait que » l’Espagne et l’Union européenne reconnaissent, à l’instar des États-Unis, sa souveraineté sur le Sahara.

« Le Maroc voulait que l’Espagne et l’Union européenne suivent la déclaration de Donald Trump (reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara, NDLR) et qui veut légaliser le fait accompli marocain. L’UE n’a pas suivi cette violation du droit international », a-t-il déclaré dans un entretien à la RTBF. Selon lui, pour atteindre cet objectif, le royaume a profité de l’admission d’urgence du patron du Polisario dans un hôpital de Logroño, non loin de Saragosse, sous le nom d’emprunt de Mohamed Ben Battouche, de nationalité algérienne, pour faire pression sur la péninsule ibérique.

À lire : Crise avec le Maroc : les États-Unis mettent en garde l’Espagne

Une pression qui s’est accrue suite à l’arrivée massive de migrants à Sebta et Melilla mi-mai. « C’est une politique de chantage permanente contre l’Europe. Les pays européens ont voulu s’accommoder avec le Maroc contre vents et marées. Cette complicité avec le Maroc l’a encouragé à dépasser les lignes rouges, y compris utiliser sa propre population civile, y compris les enfants, pour exercer un chantage sur l’Espagne et l’Europe. C’est inacceptable », dénonce Mohamed Salem Ould Salek, appelant l’UE à assumer ses responsabilités d’une part et le Maroc à respecter les frontières de ses voisins, stabiliser les relations avec son voisinage, d’autre part.

À lire : Maroc-Espagne : la crise actuelle est une crise de confiance

Le patron de la « diplomatie sahraouie » accuse par ailleurs le Maroc de « mettre en cause la sécurité non seulement dans la région maghrébine, mais aussi en Europe. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Union européenne - États-Unis - Diplomatie - Sahara Marocain - République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Aller plus loin

L’Espagne menacée par l’alliance des Etats-Unis et le Maroc

L’alliance politique et militaire des États-Unis avec le Maroc compromet la stabilité future de l’Espagne, analyse un journaliste espagnol.

La Colombie reconnaît la marocanité du Sahara

En visite officielle au Maroc, la vice-présidente et ministre des Relations extérieures de la Colombie, Marta Lucia Ramirez, a fait part de la décision de son pays de...

Coopération Maroc-UE : Ursula von der Leyen en visite à Rabat

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen entame ce mardi une visite à Rabat au cours de laquelle elle aura des entretiens avec plusieurs hauts responsables...

Maroc-Espagne : la crise actuelle est une crise de confiance

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne n’est au fond qu’une crise de confiance qui doit être rapidement surmontée pour permettre aux deux pays, condamnés à coopérer,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...