Salaheddine Mezouar futur président du Parlement ?

2 novembre 2013 - 20h54 - Maroc - Ecrit par : J.L

Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères de la version II du gouvernement Benkirane, serait le prochain président du Parlement à partir de la session d’avril 2014.

Le secrétaire général du Parti du Rassemblement National des Indépendants (RNI) serait prêt à troquer son portefeuille à la tête de la diplomatie marocaine, contre la présidence de la Chambre des représentants, dirigée aujourd’hui par l’istiqlalien Karim Ghellab, rapporte l’hebdomadaire Al Ousboue.

L’information discutée secrètement par plusieurs dirigeants du RNI, n’aurait pas encore été communiquée au Parti Justice et Développement (PJD), sachant que lors des négociations entre le RNI et le PJD, pour la formation de la version II du gouvernement Benkirane, il était prévu que la présidence du Parlement irait au RNI.

Le poste qui devait être confié à l’ancien ministre des Affaires économiques et générales Rachid Talbi El Alami, actuel président du groupe parlementaire du RNI, reviendrait au final à Mezouar, affirme l’hebdomadaire.

Les dirigeants du RNI auraient décidé d’accorder un délai à Salaheddine Mezouar à la tête du ministère des Affaires étrangères, pour tisser de fortes relations diplomatiques à l’international, qui lui faciliteraient sa nouvelle mission de futur président du Parlement marocain, et s’initier ainsi à la diplomatie parlementaire.

Quant au mode du suffrage, le scénario de l’élection de Karim Ghellab à la tête du Parlement, alors qu’il était encore ministre de l’Equipement et du transport, sera reproduit, poursuit Al Ousboue.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Karim Ghellab - Rachid Talbi Alami - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Parti de l’Environnement et du Développement - Salaheddine Mezouar - Gouvernement marocain - Ministère de l’Equipement et du Transport

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Autoroutes du Maroc : les projets votés pour 2024

Le budget d’Autoroutes du Maroc a été voté lors du conseil d’Administration qui s’est réuni sous la présidence de Monsieur Nizar BARAKA, Ministre de l’Equipement et de l’Eau, en date du 19 décembre 2023. En voici les conclusions :

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont apparues au cours du deuxième round sur certaines questions essentielles comme...

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Maroc : la réforme de l’impôt sur le revenu sera effective en 2023

Annoncé en juillet dernier, la réforme de l’impôt sur le revenu (IR) entre dans sa phase active dès 2023. Selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, plus rien ne pourra retarder son application.

On reparle encore d’un impôt sur la fortune au Maroc

L’impôt sur la fortune pourrait être instauré dans le projet de loi de finances 2023 (PLF2023) actuellement en cours de finalisation par le gouvernement. Il devrait contribuer à renflouer les caisses de l’État en ces temps de crise.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.