Recherche

Les mineurs marocains, une équation très difficile à résoudre à Sebta

© Copyright : DR

25 avril 2020 - 09h30 - Société - Par: S.A

En tout, 500 mineurs marocains sont entrés clandestinement à Sebta, soit cinquante chaque mois depuis l’été dernier.

Alors que la police espagnole a pris une série de mesures pour récupérer les enfants de la rue, surtout ceux qui tentent de monter à bord des bateaux ou des voitures à destination de l’Europe, bon nombre d’entre eux se cachent dans les brise-lames du port de Sebta, rapporte EFE. De plus, ces mineurs marocains clandestins, âgés de 12 à 17 ans, transgressent les règles imposées par les centres d’accueil.

Toutefois, les autorités ont réussi à placer 115 mineurs marocains dans un centre sportif dirigé par la Croix-Rouge espagnole à Santa Amelia. L’armée espagnole a monté des tentes qui servent de logement à ces mineurs. Les autorités ont également transféré 430 enfants dans un centre d’accueil à La Esperanza.

Face à la surpopulation du centre d’accueil à La Esperanza, le gouvernement de l’enclave espagnole a mis en place un refuge provisoire à l’aide des tentes prêtes à être déployées. Ce refuge a déjà accueilli 180 mineurs, mercredi 22 avril.

Dans ce contexte de covid-19, les migrants mineurs de Sebta ont été répartis entre trois structures d’accueil : 200 dans le centre d’accueil de La Esperanza, 250 dans un refuge provisoire, et 115 au sein d’un centre sportif couvert.

De son côté, le président de la ville de Ceuta, Juan Jesús Viva, a appelé le gouvernement central à Madrid à attacher du prix à la situation de ces mineurs. À l’en croire, 75 % des aides sociales allouées par l’État espagnol ont servi à résoudre des problématiques liées à l’immigration.

En vidéo, l’arrivée des mineurs marocains dans un nouveau centre d’accueil provisoire.

Mots clés: Immigration clandestine , Espagne , Ceuta (Sebta) , Enfant , Vidéos

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact