Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

13 novembre 2022 - 15h10 - Economie - Ecrit par : A.T

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

Le royaume traverse l’une des pires sécheresses de ces 30 dernières années, ne laissant quasiment aucune autre alternative aux paysans marocains. Le Maroc est l’un des pays les plus pauvres en eau au monde et se rapproche rapidement du seuil de pénurie absolue fixé à 500 m³ par personne et par an, indique un rapport de la Banque mondiale.

Selon les prévisions, la migration climatique devrait augmenter au cours des trois prochaines décennies, avec un nombre de ruraux qui choisiraient de se déplacer pouvant atteindre 1,9 million, soit 5,4 % de la population totale.

A lire : La Banque mondiale alerte sur le risque de « stress hydrique » et de sécheresse au Maroc

En réalité, les agriculteurs marocains pratiquent l’agriculture pluviale qui représente encore 80% de la superficie cultivée du pays et emploie la majorité des travailleurs agricoles. Cette méthode est un pilier de la sécurité alimentaire en milieu rural au Maroc.

Pour prévenir cet exode, l’État a entrepris de revoir profondément sa politique agricole, et adopter des choix de développement hydro-agricole adaptés à la nouvelle situation climatique. Dans ce sens, le gouvernement a décidé entre autres, de restreindre les superficies de certaines cultures (notamment maraîchères et fourragères) dans l’attente de l’amélioration des stocks des barrages, d’adopter l’irrigation complémentaire selon les régions et les disponibilités en eau, et d’assurer le suivi de la mise en œuvre des différents programmes et projets liés à l’irrigation.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Banque mondiale - Agriculture - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

Maroc : l’absence de pluie provoque un véritable exode rural (Vidéo)

À Azbane Lagrinate, un village situé à 47 kilomètres au nord de Marrakech, la sécheresse pousse des agriculteurs à se déplacer vers les villes. Le royaume traverse l’une des...

Le Maroc vit sa pire sécheresse depuis 30 ans

Le Maroc connaît actuellement un été plus chaud et plus sec que d’habitude, avec des vagues de chaleur successives qui ont provoqué des incendies dans différentes provinces....

Le Maroc accusé de voler la pluie à l’Espagne

Les 18 et 19 avril, plusieurs publications sur les réseaux sociaux ont fait état d’un supposé détournement de pluie de l’Espagne vers le Maroc pour favoriser le secteur agricole...

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Flexibilité du dirham : le Maroc franchit une nouvelle étape

Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances, salue la réforme en cours du régime de change marocain, affirmant qu’une étape importante est en train d’être franchie pour améliorer la flexibilité du dirham.

Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.