Le secteur aérospatial marocain en plein essor

17 juillet 2022 - 13h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Malgré les effets de la crise sanitaire liée au Covid-19, le secteur aérospatial marocain connait un essor sans précédent.

Le secteur aérospatial marocain se porte bien. Selon la marque nationale de l’investissement et d’export, Morocco Now, les revenus du secteur ont plus que doublé au cours des sept années précédant 2021 pour atteindre 2 milliards de dollars. Il en est de même pour les emplois qui ont atteint 20 000. Quant au nombre d’entreprises, il a augmenté de 40 % pour atteindre 140. S’agissant du pourcentage de l’intégration locale dans les produits aérospatiaux, il a plus que doublé, passant de 17 % à 40 %.

À lire : Spirit AeroSystems fabrique désormais des composants d’avions au Maroc

Morocco Now note par ailleurs que les principaux équipementiers utilisent des pièces produites au Maroc, et que de nombreux acteurs clés de l’industrie ont établi des partenariats à long terme fructueux dans le royaume. « Le Maroc est le pays africain le plus proche des États-Unis, du Canada et de l’Europe, garantissant une livraison à temps et un accès facile aux principaux marchés de l’industrie aérospatiale. »

À lire : Safran renforce sa présence au Maroc

Dans une déclaration à AINonline, Stephen Orr, vice-président et directeur général de Spirit AeroSystems Morocco, une ancienne usine de Bombardier acquise en 2020, a déclaré que malgré les défis des deux dernières années, la société a finalisé l’extension de son site de 14 000 mètres carrés. Le site emploie 300 personnes et est en quête de talents pour soutenir ses projets en cours et à venir.

À lire : Aéronautique : les industriels s’engagent à réussir le plan de relance

« En ce qui concerne le secteur aérospatial marocain, nous voyons des signes positifs sortir de la pandémie et du malaise de l’industrie qui y est associé », a déclaré, Lou Winoski, directeur général de TDM Aerospace de Casablanca, un fabricant de tubes et de conduits aérospatiaux, qui a vu son plan d’affaires retardé de 24 mois en raison de Covid mais prévoit désormais une capacité de revenus annuels de 60 à 100 millions de dollars par an. « TDM a eu la chance que, pendant les deux années de Covid, nous étions encore dans notre phase d’investissement et pas encore dépendants des revenus. Nous avons réussi à terminer la qualification à temps malgré des défis sans précédent », a ajouté le responsable.

Sujets associés : Aéronautique

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Sabca lance la construction d’un avion au Maroc

Le constructeur aéronautique belge Sabca (Société anonyme belge de constructions aéronautiques) renforce ses activités au Maroc avec l’inauguration à Nouaceur d’une nouvelle usine....

Spirit AeroSystems fabrique désormais des composants d’avions au Maroc

La société américaine Spirit AeroSystems, spécialisée dans la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire, a officiellement démarré la production des...

L’aéronautique marocaine a du mal à se relancer

La crise sanitaire liée à l’épidémie du Covid-19 a mis l’ensemble du secteur aéronautique à rude épreuve, avec des commandes en berne. Cependant, différents moyens sont déployés par...

Aéronautique : les industriels s’engagent à réussir le plan de relance

Les industriels de l’Aéronautique et leur ministre de tutelle ont revisité le chemin parcouru par leur secteur, secoué par la crise sanitaire et ont jeté les bases pour son...

Nous vous recommandons

Aéronautique

Royal Air Maroc renforce son offre entre la France et l’Afrique

Cette année, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM), va desservir 29 destinations africaines au départ de 8 villes françaises à des tarifs préférentiels, dans le cadre de la reprise soutenue de l’activité aérienne. Elle prévoit aussi quelques...

Un grève de 35 minutes fait plier l’ONDA

Bonne nouvelle pour les aéroports marocains. Les contrôleurs aériens ont finalement annulé la grève de 15 jours, prévue à partir du 3 août, suite à un accord trouvé avec l’Office national des aéroports...

L’aéronautique marocaine veut séduire les Américains

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique, Moulay Hafid El Alamy, a entamé lundi, une visite de travail aux États-Unis pour s’entretenir avec les investisseurs américains.

Précisions sur l’auto-isolement des MRE

Le ministère du Tourisme informe que depuis le 14 juillet, les MRE et les membres de leurs familles en provenance d’un pays de la liste B, ayant reçu une seule dose de vaccin ou non vaccinés pourront désormais effectuer un auto-isolement d’une durée de 5...

La fermeture du ciel marocain a eu un impact sur la fréquentation de Brussels Airport

La fermeture de l’espace aérien marocain a produit un impact négatif sur la fréquentation de Brussels Airport qui a accueilli 800 000 passagers en janvier dernier seulement.