Aéronautique : Spirit Aerosystems à pas de géant sur le marché marocain

28 avril 2021 - 07h20 - Economie - Ecrit par : J.D

Objet de toutes les convoitises, le site bombardier Maroc est tombé dans le giron du groupe industriel américain Spirit Aerosystems qui veut en faire une belle opportunité pour développer son réseau au Maroc.

D’après le ministre marocain de l’industrie, Moulay Hafid Elalamy, ce nouveau deal est un signe annonciateur du rayonnement industriel du royaume dans le contexte actuel marqué par de grosses difficultés engendrées par la crise sanitaire dans ce secteur.

Le portail d’information arabianaerospace.aero souligne quant à lui que l’acquisition du site de Bombardier de Casablanca est hautement stratégique pour les plans de développement de Spirit Aerosystems en termes de croissance de production des composants pour Airbus notamment en ce qui concerne le lot de travail pour le process de production des ailes A220. Selon la même source, le secteur industriel marocain constitue aussi un terreau pour le développement des technologies en matières de matériaux composites à forte valeur ajoutée et de plateformes régionales d’avions d’affaires. De quoi doubler la capacité de Spirit Aerosystems pour ce qui concerne les services après-vente au niveau mondial.

Une observation soutenue par un responsable du groupe basé à Wichita dans le Kansas (Etats-Unis). Celui-ci affirme qu’avec l’acquisition du site de Casablanca connu pour être aux standards internationaux, c’est une aubaine pour gagner en compétitivité et devenir «  le plus grand acteur de premier plan de son secteur  ». Spirit AeroSystems est un géant américain de l’aéro-structure qui fabrique des éléments de structure d’avions (fuselages, ailes et supports de réacteurs).

« Le Maroc offre des coûts de fabrication compétitifs au niveau international, ainsi que de faibles coûts en termes d’exportation et de transport », a expliqué ce porte-parole, qui a ajouté que l’industrie aéronautique a des bases solides et a réussi à s’enraciner dans la chaîne de valeurs au niveau mondial.

Et arabianaerospace.aero de renchérir  : c’est une bouffée d’oxygène pour le Groupement des Industries marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS) fortement éprouvé par la crise du coronavirus. Au Maroc, le secteur industriel aéronautique a enregistré une croissance 20 % sur deux années consécutives.

Fruit de longues discussions engagées par les autorités marocaines, l’accord d’acquisition portait en plus du site de Casablanca, sur ceux de Belfast et de Dallas.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Implantation - Aéronautique - Moulay Hafid Elalamy - Industrie - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies

Aller plus loin

Collins Aerospace renforce sa présence au Maroc, 800 emplois à terme

L’entreprise américaine Collins Aerospace, spécialisée dans la fabrication des équipements aéronautiques, va développer son écosystème d’approvisionnement au Maroc. Ainsi, un...

Aéronautique : les industriels s’engagent à réussir le plan de relance

Les industriels de l’Aéronautique et leur ministre de tutelle ont revisité le chemin parcouru par leur secteur, secoué par la crise sanitaire et ont jeté les bases pour son...

Les détails du centre de stockage et de recyclage d’avions à Oujda

Le projet d’implantation au Maroc d’un centre de stockage et de recyclage d’avions entre dans sa phase active. Un appel d’offres international vient d’être lancé à cet effet par...

Défauts de fabrication sur des avions de Royal Air Maroc

L’avionneur américain Boeing a découvert des défauts de fabrication sur 787 Dreamliner, un type d’avion que possède Royal Air Maroc (RAM).

Ces articles devraient vous intéresser :

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

Maroc : un nouveau géant de la production de batteries ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, se dit persuadé que le Maroc peut devenir un producteur majeur de batteries lithium-ion.

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et autres articles électroménagers usagés.

Le Maroc va-t-il lancer de nouveaux satellites ?

Le Maroc a décidé d’élargir ses capacités spatiales. Dans ce sens, il lancera bientôt des satellites d’observation supplémentaires.

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Capgemini a recruté cette année 2000 ingénieurs au Maroc

Le Maroc entend devenir l’une des destinations mondiales de l’ingénierie technologique. À cet effet, le gouvernement a signé, mardi, deux mémorandums d’entente avec Capgemini, entreprise internationale spécialisée dans le conseil et la transformation...

Les aéroports marocains reliés par train

L’aéroport international Ibn Battouta de Tanger sera bientôt relié au réseau ferroviaire, dans le cadre d’un projet qui inclut 15 aéroports internationaux.

Un gisement de manganèse de bonne qualité découvert au Maroc

Les tests de laboratoire effectués au niveau des gisements de manganèse au Maroc sont excellents, affirme la société canadienne Elcora, qui a prévu le démarrage de la production avant la fin de cette année.