Tourisme sexuel à Marrakech, la révolte des Marrakchis !

19 juillet 2013 - 17h44 - Maroc - Ecrit par : J.L

Une maison d’hôtes de l’ancienne Médina de Marrakech, où sont organisées des orgies sexuelles, par les propriétaires des lieux, un Italien et un Sud Africain, fait l’objet d’un rapport détaillé parvenu au Wali de la ville ocre. Plusieurs centaines de Marrakchis menacent d’organiser un sit-in pour dénoncer ces pratiques.

Les deux gérants de la maison d’hôtes, des homosexuels vivant ensemble, organiseraient d’après plusieurs sources des soirées sexuelles filmées, qu’ils vendent ensuite à leurs clients étrangers.

Les ébats de certains clients se poursuivent dans la rue, sans aucun respect pour les habitants du quartier. Des photos représentant des hommes dans des positions érotiques circulent depuis plusieurs jours à Marrakech.

Une plainte a même été déposée auprès du parquet général du Tribunal de première instance de Marrakech par des habitants du quartier, où se trouve l’établissement hôtelier. Les plaignants exigent l’ouverture d’une enquête pour mettre fin aux agissements des deux hôteliers et de leurs clients.

Marrakech, réputée mondialement pour ses scandales sexuels, dont les protagonistes sont principalement des étrangers, avait été désignée récemment par un reportage réalisé par des journalistes espagnols, comme étant le Bangkok de l’Afrique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Droits et Justice - Prostitution Maroc - Homosexualité Maroc - Sexualité - Tourisme sexuel

Ces articles devraient vous intéresser :

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...