Une société espagnole condamnée au Maroc à payer 18 millions d’euros

29 novembre 2022 - 19h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’entreprise espagnole de BTP, Urbas, a été condamnée au Maroc à payer une dette de 17,8 millions d’euros, dans le cadre d’une procédure de rachat du groupe énergétique Abengoa.

L’ancienne filiale marocaine d’Urbas a reçu une garantie d’un montant de 17,8 millions d’euros pour un prêt hypothécaire accordé par Attijariwafa Bank, pour financer un projet immobilier il y a trois décennies. L’entité marocaine a déposé une demande d’exécution de la garantie, mais la caution du garant serait soumise à la même procédure en Espagne « pour couvrir, en tout état de cause, la différence entre le montant garanti et la valeur de l’actif qui supporte la garantie », explique la société espagnole.

Une autre procédure commerciale est en cours à Tanger concernant l’évaluation de cet actif. Parallèlement, Urbas, dirigée par Juan Antonio Acedo, a déposé un recours en amparo devant le tribunal constitutionnel, après avoir été débouté en première instance et en appel devant la Cour suprême pour vice de procédure. La société espagnole dénonce une « violation du droit fondamental à une protection judiciaire efficace ».

À lire : Le Maroc pourrait être condamné à payer 400 millions d’euros à une société espagnole

Urbas Maroc précise qu’elle est « exonérée de tout paiement », et qu’elle a quitté depuis 2011 le terrain du groupe dont la valorisation initiale tourne autour de 22,5 millions. « En tout état de cause, la couverture d’Urbas serait limitée à la différence entre le montant garanti et la valeur de l’actif qui, comme tout l’indique, est supérieure à celle de la garantie », ajoute la société qui s’attend à obtenir un « revenu extraordinaire », une fois l’actif attribué.

Urbas a soumis une offre d’achat pour reprendre Abenewco1, la société d’Abengoa qui regroupe la plupart des actifs opérationnels de la multinationale de l’énergie, avec des dizaines de filiales en procédure d’insolvabilité. Le tribunal de Séville en charge du processus, attend d’autres offres concurrentes au plus tard le 13 décembre, avant de rendre sa décision qui devrait intervenir dans la dernière semaine de l’année.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Tanger - Energie - Séville - BTP

Aller plus loin

Des Marocains condamnés à payer une amende de 13 millions d’euros en Espagne

Quatre personnes dont deux Marocains, âgés de 27 à 57 ans, sont accusés d’avoir transporté une importante quantité de haschich marocain à Albuñol, sur la côte de Grenade. Ils...

Le Maroc pourrait payer 23 MMD à des investisseurs étrangers

Le Maroc encourt des sanctions financières de l’ordre de 23 milliards de dirhams pour n’avoir pas respecté ses engagements envers de nombreux investisseurs étrangers depuis une...

Le Maroc pourrait être condamné à payer 400 millions d’euros à une société espagnole

La société immobilière Marina d’Or et le Maroc ont mené les démarches préalables au règlement arbitral du différend qui les oppose et relatif à des investissements immobiliers...

Une société espagnole réclame 407 millions d’euros au Maroc

La société immobilière espagnole, Marina d’Or, qui a construit les célèbres complexes touristiques et résidentiels dans les années 90, réclame 407 millions d’euros au Maroc dans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.