Souad Hdidou, seule femme chauffeur de taxi de Rabat (vidéo)

2 octobre 2021 - 17h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

Souad Hdidou est la seule femme à exercer le métier de conducteur de taxi à Rabat. Avec elle au volant, les clientes disent se sentir plus à l’aise et en sécurité.

Cette jeune femme de 33 ans, chauffeur de taxi dans la capitale marocaine, a d’abord commencé par conduire les camions frigorifiques pour une entreprise de distribution de poisson, avant de décider de changer de métier afin d’améliorer ses sources de revenus et de s’offrir de meilleures conditions de vie. « J’aime les défis », a déclaré Souad à Reuters. Avec ce métier, elle gagne assez d’argent pour rembourser l’hypothèque de son appartement et subvenir aux besoins de sa famille.

Plusieurs femmes de la région sont satisfaites des prestations de Souad. « Les mères me font souvent confiance pour aller chercher leurs enfants à l’école quand elles sont occupées. D’autres femmes me sollicitent aussi parce qu’elles se sentent plus à l’aise avec moi qu’avec les hommes », explique-t-elle. « Nous avons besoin de plus de femmes chauffeurs de taxi », souhaite Nouhila, une cliente, qui précise que les femmes se sentiraient plus en sécurité et moins exposées si beaucoup de chauffeurs de taxi étaient des femmes.

À lire : Les taxis de Rabat seront-ils bientôt gérés par des sociétés privées ?

Pourtant, sept femmes exerçaient ce métier d’homme dans la capitale. Mais pour des raisons de harcèlement sexuel, elles ont dû cesser de travailler, à l’exception de Souad. Le métier de chauffeur de taxi est très difficile au Maroc, même pour les hommes, ne bénéficiant d’aucune assurance maladie et n’ayant pas de droit à la retraite. Le chef du syndicat des chauffeurs de taxi, Mohamed Touiti, demande une réforme du secteur et que l’État déclare les chauffeurs à la sécurité sociale. Souad, elle, vise grand. « Mon souhait est de travailler dans le transport international… Pour le moment, je suis en train d’obtenir différents types de permis de conduire », précise-t-elle.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Vidéos - Transport en commun

Aller plus loin

Au Maroc, une femme défie les préjugés en prenant le volant (Vidéo)

Lekbira El Lhimer, une Marocaine de 46 ans, est chauffeur de taxi à Kenitra. Un métier d’homme qu’elle a choisi, malgré les préjugés dans une société marocaine profondément...

Le système des agréments plombe le secteur du taxi

Au Maroc, la filière de taxi est confrontée à d’énormes difficultés. Face au vieillissement de la flotte, les chauffeurs pointent du doigt le système d’agréments qui ne leur...

Un touriste britannique arnaqué par un chauffeur de taxi à Marrakech (vidéo)

La course de taxi d’un touriste étranger aurait dû lui coûter 70 dirhams, mais le chauffeur a exigé 350 dirhams. Bien conscient de se faire arnaquer, le touriste a réglé la...

Maroc : les taxis font pression et menacent d’une grève générale

Le Maroc risque une paralysie dans les jours qui viennent. Les professionnels du secteur du transport menacent d’observer une grève nationale en signe de protestation contre la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...