La statue de Don Pedro de Estopiñán "mutilée" par des Marocains à Melilla

13 décembre 2012 - 17h48 - Ecrit par : Jalil Laaboudi

Des militants du Comité national pour la libération de Sebta et Mélilia, ont arraché le 16 novembre dernier, le bras droit de la statue du conquérant de Melilla Don Pedro de Estopiñán, pour le ramener à Rabat.

Le bras portant une épée en cuivre, a été remis lundi au ministre de la Culture Mohamed Amine Sbihi par Yahya Yayha, président du comité, et son adjoint Said Chramti, afin qu’il soit conservé dans un musée marocain.

Le ministre marocain aurait félicité les deux activistes pour leur action, et promis de leur faire connaître le sort du bras du conquistador espagnol sous dix jours.

Le monument de Don Pedro de Estopiñán est le symbole de la conquête sanglante de Melilla, ville occupée par l’Espagne depuis 1497.

Les deux Rifains ont réaffirmé qu’ils continueront leur combat pour le retour de Sebta et Melilla, deux enclaves situées au nord du Maroc et sous souveraineté espagnole depuis plusieurs siècles.

Tags : Espagne - Histoire - Ceuta (Sebta) - Melilla - Patrimoine - Yahya Yahya - Mohamed Amine Sbihi - Ministère de la Culture

Nous vous recommandons

Maroc : la galère des voyageurs à destination de la France

Les voyageurs à destination de la France depuis l’aéroport de Casablanca, ont été contraints de revoir leurs programmes, après la décision des autorités marocaines de suspendre à nouveau les vols avec ce pays où la situation sanitaire s’est aggravée ces...

La FRMF contredit Noussair Mazraoui et Hakim Ziyech

Alors que les internautes se déchirent déjà sur le refus de Noussair Mazraoui et Hakim Ziyech de rejoindre l’équipe du Maroc, dans le cadre des matchs barrages comptant pour le dernier tour qualificatif du Mondial 2022, la Fédération royale marocaine de...

Fin de cavale pour l’un des plus célèbres trafiquants de drogue de Beni Mellal

Les gendarmes de Zaouiat Cheikh ont réussi à interpeller un dangereux trafiquant de drogue activement recherché, mettant ainsi fin à sa longue cavale. Au total, 20 mandats d’arrêt à l’échelle nationale avaient été émis contre...

Des pièces de rechange dangereuses vendues aux Marocains

Grogne dans les rangs de la fédération nationale des importateurs et vendeurs de pièces de rechange d’occasion pour automobiles. Elle dénonce un réseau de commerçants étrangers agissant dans l’informel dans le marché de Salmia. Marchandises non conformes,...

Fin d’un ramadan particulièrement meurtrier au Maroc

Des individus non encore identifiés sont des auteurs présumés de deux meutres commis dans les communes de Moulay Abdallah et Oulad Rahmoune vers la fin du ramadan et le jour de la célébration de l’Aïd...

Mostafa Terrab honoré par l’université de Montréal

Le patron de l’OCP, Mostafa Terrab, a été honoré par l’Université de Montréal qui lui a décerné, jeudi dernier, le titre de Docteur « Honoris Causa », pour son parcours.

La société marocaine est responsable de l’ampleur que prend le harcèlement sexuel (vidéo)

La vidéo montrant le harcèlement sexuel dont a été victime une jeune fille à Tanger et qui a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, remet sur le tapis la question sur les ravages du phénomène et les raisons pour lesquelles la rue devient de plus en...

Polémique : Tariq Ibn Ziyad, Marocain ou Algérien ?

Suite à la réalisation d’un feuilleton intitulé « La conquête d’Al Andalus », diffusé en ce mois de ramadan, les internautes marocains et algériens se disputent l’origine du général musulman Tariq Ibn...

Les opérateurs tunisiens affluent au Maroc

Des entreprises tunisiennes s’installent de plus en plus au Maroc pour diversifier leurs marchés, estimant que le royaume offre de meilleures conditions de croissance.

Algésiras et Tarifa prêts pour le retour des MRE

L’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA) a assuré que les ports d’Algésiras et de Tarifa (Cadix) sont prêts à accueillir les Marocains d’Europe pour la phase retour de l’Opération Marhaba qui démarre...