Tanger : les cambrioleurs d’une bijouterie arrêtés

28 avril 2021 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

Deux individus aux antécédents judiciaires ont été interpellés par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger. Ils seraient impliqués dans le cambriolage d’une bijouterie au quartier Msala.

À en croire un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les services de la police judiciaire, aidés des techniciens de la police scientifique et technique, se sont déplacés pour le constat d’un vol à l’intérieur de ladite bijouterie.

C’est par une perforation dans le mur d’un bâtiment voisin de la joaillerie que les suspects, âgés de 29 et 36 ans, ont pu y accéder, avant d’en ressortir avec un important lot d’articles de bijouterie, est-il précisé.

Les éléments de la police judiciaire n’ont pas tardé à les rattraper et avec eux, tous les articles volés, suite aux investigations et à la perquisition du domicile de la sœur de l’un des suspects, sis au quartier El Aouama. Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête qui fera toute la lumière sur cette affaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Tanger - Enquête - Criminalité - Arrestation

Aller plus loin

Taroudant : un couple de cambrioleurs et 5 bijoutiers interpellés

Quatre bijoutiers de Taroudant et un cinquième d’Inezgane ont été interpellés et déférés devant le parquet compétent, mardi 8 décembre. Ils auraient acheté des bijoux et autres...

Étrange cambriolage de la villa d’un haut gradé de la Gendarmerie royale

Un vol avec effraction a été commis, lundi matin, dans la villa d’un haut gradé de la gendarmerie royale à Tanger. Le voleur, un professionnel, a agi en l’absence des...

Des cambrioleurs d’une villa de MRE arrêtés à Mohammedia

Les éléments de la gendarmerie royale de la région de Beni Yakhlef, relevant de la préfecture de Mohammedia, ont réussi à interpeller deux cambrioleurs d’une villa d’une famille...

Un Marocain risque deux ans de prison pour vol

Le parquet de Tarragone a requis deux ans de prison contre un Marocain accusé d’avoir dépossédé de ses biens un homme blessé qu’il a feint d’aider à Salou.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.