Tensions Maroc-Algérie : des personnalités maghrébines appellent au retour à la raison

4 septembre 2021 - 14h40 - Ecrit par : S.A

Des personnalités marocaines et algériennes ont, dans une pétition, exprimé leur grande inquiétude face à l’escalade actuelle dans les relations entre Rabat et Alger. Ils appellent « l’ensemble des personnes et des organisations de bonne volonté dans les deux pays, et au-delà du Maghreb, à agir pour le retour à la raison ».

La Marocaine, Khadija Ryadi, ancienne présidente de l’AMDH, lauréate du prix de l’ONU pour les droits humains, l’Algérien Lotfi Maherzi, universitaire, ancien recteur de l’Université de formation continue (UFC) et bien d’autres personnalités maghrébines refusent « la situation actuelle qui voudrait aboutir à une confrontation contre-nature, confrontation qui ne peut être qu’un déni de l’histoire profonde de notre région et de son immanence, elle est donc antinomique avec les intérêts des deux peuples et de ceux de la région ». Ils croient dur comme fer que les peuples marocain et algérien « se vouent mutuellement des sentiments de fraternité et qu’ils sauront dépasser ces moments de crispation en limitant l’impact et en sauvegardant le potentiel d’un avenir commun prometteur par la mobilisation de leurs capacités créatrices ».

À lire : Rupture avec le Maroc : l’Algérie "veut montrer qu’elle est de retour sur la scène internationale"

Les pétitionnaires disent comprendre que de nombreuses affaires litigieuses sont en suspens entre les deux États et affirment par la même occasion que la résolution des problèmes entre personnes sensées résulte de l’écoute, de la recherche de l’entente, de la créativité dans l’élaboration des solutions et de leur mise en œuvre et non dans l’appel aux instincts basiques d’agressivité de populations chauffées à blanc les unes contre les autres. Dans ce sens, ils appellent « l’ensemble des personnes et des organisations de bonne volonté dans les deux pays, et au-delà du Maghreb, à agir pour qu’un terme soit rapidement mis à l’escalade et pour le retour à la raison ».

À lire : L’équipe d’Algérie « très bien reçue » par les Marocains

Les personnalités marocaines et algériennes admettent que les défis de développement qui se trouvent devant les deux peuples « sont énormes et que, en venir à bout, ne peut se concevoir sans un degré élevé de collaboration régionale ». « La fuite en avant dans la confrontation nous entraînera fatidiquement dans des situations encore pires que celles que nous vivons », avertissent-elles, regrettant que les sociétés civiles « n’aient pas toujours été à la hauteur des défis. »

À lire : Rupture Maroc-Algérie : « une source d’inquiétude pour la stabilité au Sahel »

Les pétitionnaires affirment en outre leur engagement « à œuvrer collectivement », Algérien·ne·s, Marocain·e·s, Maghrébin·e·s et amis des deux peuples « à contrer l’escalade, faire face aux appels à la confrontation et à la haine pour mieux consolider les piliers de la fraternité, de la coopération et contribuer à construire l’avenir ».

Tags : Algérie - Diplomatie - Rabat - Alger - Maghreb

Aller plus loin

Un sénateur algérien appelle à l’imposition du visa pour les Marocains

Alors que la rupture par l’Algérie des relations diplomatiques avec le Maroc ne concerne pas le volet consulaire, un sénateur algérien a appelé Alger à imposer le visa aux...

Rupture avec le Maroc : l’Algérie "veut montrer qu’elle est de retour sur la scène internationale"

La chercheuse Isabelle Werenfels de l’Institut allemand des affaires internationales et de sécurité (SWP) estime que « l’Algérie veut montrer » à travers sa décision de couper les...

Rupture Maroc-Algérie : « une source d’inquiétude pour la stabilité au Sahel »

Le journal Le Monde a consacré un éditorial à la rupture par l’Algérie de ses relations diplomatiques avec le Maroc. Le journal français y voit « une source d’inquiétude pour la...

Rupture avec le Maroc : pas d’inquiétudes dans le rang des Marocains d’Algérie

Certains Marocains d’Algérie ne semblent pas être inquiets au sujet de la décision algérienne de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Le ministre algérien des Affaires...

Nous vous recommandons

Possible guerre entre le Maroc et l’Algérie : Ramtane Lamamra répond

Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères, réagit à un risque de guerre entre l’Algérie et le Maroc. Il assure que son pays ne fera pas le premier pas.

Expulsion de Mineurs marocains : l’Eglise espagnole condamne

La Conférence épiscopale espagnole demande au gouvernement de « garantir avant tout la vie et la sécurité des mineurs », conformément aux lois nationales et conventions internationales, lesquelles exigent « leur consentement » avant tout éventuel...

Voici les marques d’eau embouteillée les plus appréciées des Marocains

Au Maroc, une dizaine de marques d’eau embouteillée sont commercialisées sur le marché. Les plus importantes sont, et de loin, Sidi Ali, Ain Saïss et Sidi Harazem.

Coupe arabe : le Maroc prêt à se défaire de l’Algérie

Le Maroc affronte l’Algérie ce samedi à 20 heures en quarts de finale de la Coupe arabe FIFA 2021 qui se déroule au Qatar. Les hommes de Houcine Ammouta sont déterminés à remporter la rencontre.

Plus de 50 % des Marocains pour le port du hijab

61,2 % des Marocains sont favorables au port du hijab, selon une étude qui vient d’être publiée par par l’organisation « Menassat pour les recherche et études sociales ».

Contrat GME : l’Espagne était au courant depuis 3 ans de la décision de l’Algérie

L’Espagne à travers son plus grand groupe gazier Naturgy était au courant depuis 2018 de la décision du gouvernement algérien de rompre le contrat Gazoduc Maghreb-Europe avec le Maroc.

Transport maritime : le Maroc doit disposer d’un pavillon national

La crise survenue avec l’Espagne a fait ressortir la nécessité pour le Maroc de disposer d’un pavillon national. Mais, de nombreuses raisons ralentissent la concrétisation de ce projet.

Anvers : 20 kilos de cocaïne retrouvés chez les parents d’Amir Bachrouri

La police anversoise a découvert la semaine dernière, un sac contenant 20 kilos de cocaïne, ainsi qu’une réserve de cannabis dans la maison de la mère d’Amir Bachrouri, le président du Conseil flamand de la jeunesse. Le jeune homme d’origine marocaine clame...

Thomas Partey : sa petite amie marocaine l’accuse de l’avoir violée

Thomas Partey, international ghanéen et milieu de terrain d’Arsenal, est accusé de viol par sa petite amie marocaine après avoir refusé de l’épouser lors de leur voyage en Espagne.

Un Marocain derrière un grand réseau de trafic de cocaïne en Espagne

La police espagnole, en collaboration avec les forces de sécurité portugaises, a démantelé lundi un réseau de narcotrafiquants qui voulait introduire en Espagne de la drogue en provenance du Maroc et dissimulée dans un bateau de pêche. En tout, 20...