15 ans après sa disparition, justice pour Thami Bennani

27 janvier 2022 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

15 ans après la disparition de Thami Bennani, jeune de 17 ans, retrouvé mort sur une plage à Mohammedia, sa mère Hayat Alami, des influenceurs, des artistes, des sportifs et des journalistes, réclament justice.

L’affaire de disparition de Thami Bennani refait surface. La youtubeuse marocaine Safaa a récemment publié une vidéo sur Youtube qui a recueilli plus de 2,2 millions de vues en seulement quatre jours. Bon nombre d’internautes se sont imprégnés de l’histoire de ce jeune homme disparu il y a près de 15 ans. De nombreux commentaires ont été émis en dessous de la vidéo. Rapidement, Twitter et d’autres réseaux sociaux ont pris le relais. Le hashtag #JusticepourThamiBennani a été lancé, afin d’aider Hayat Alami, la mère de Thami, à élucider cette affaire et à faire son deuil. Artistes, sportifs, journalistes, influenceurs et l’opinion publique soutiennent la campagne.

À lire : 13 ans après la mort de son fils, elle va enfin connaître la vérité (vidéo)

D’autres initiatives ont été également prises : des pages à Thami Bennani pour soutenir la famille, le lancement d’une campagne pour demander aux internautes de changer les photos de profil par celle de Thami, afin d’offrir plus de visibilité au dossier. Lundi, Hayat Alami dit avoir reçu une menace de mort par téléphone. « Je vous prends tous pour amour maternel. Vous êtes la main droite par laquelle je fouille dans les ténèbres et grâce à la puissance divine et vous je finirai par décrocher les brèches lumineuses », a-t-elle tweeté pour rassurer ses soutiens.

Les faits remontent au 14 mars 2007. Ce jour-là, Thami, alors âgé de 17 ans, avait accompagné ses camarades du lycée dans une escapade en voiture en direction de la plage de Paloma, dans la périphérie de Casablanca. Le groupe devait fêter l’anniversaire de l’une des leurs dans la soirée. Les choses ne se passent pas comme prévu. Le jeune adolescent décède, après une overdose. Ses camarades auraient “brûlé” son corps dans le but de dissimuler son identité et l’aurait “balancé” à la mer. La dépouille du jeune homme sera découverte par un fermier qui labourait son champ. Le corps avait ensuite été placé à la morgue sous X, sur la base du rapport du médecin légiste qui avait confirmé la mort par overdose, puis enterré quelques années plus tard sans pouvoir être identifié.

À lire : Une mère découvre la vérité 12 ans après la disparition de son fils (vidéo)

Mais la mère persistait à affirmer que ce n’était pas le corps de son fils jusqu’en 2019, où une enquête de la brigade nationale de la police judiciaire a mis au grand jour un appel téléphonique entre deux des amis du jeune homme annonçant la mort du jeune lycéen d’une overdose. Hayat Alami avait réussi à réunir de nouveaux éléments de preuve pour confondre les trois mis en cause dans cette affaire. Ces derniers avaient été placés en détention provisoire. Aujourd’hui, la mère de Thami continue de se battre pour rétablir la vérité.

Sujets associés : Droits et Justice - Mohammedia - Vidéos - Disparition

Aller plus loin

13 ans après la mort de son fils, elle va enfin connaître la vérité (vidéo)

13 ans après la disparition tragique du jeune Thami Bennani, retrouvé mort dans une plage à Mohammedia, le procès en appel des 3 mis en cause, poursuivis pour non dénonciation...

Disparition d’Imane Khraiss : les recherches se poursuivent à Zemst

Les recherches menées à Zemst, en Brabant flamand, afin de retrouver Imane Khraiss, une jeune femme d’origine marocaine âgée de 25 ans tombée dans la Senne durant la nuit de...

Meurtre de Pascal Foltran à Marrakech : nouvelles révélations, colère des parents

Les parents de Pascal Foltran, un restaurateur toulousain tué dans sa villa de Marrakech en 2018 sont en colère contre la justice marocaine. Et pour cause, cet assassinat n’a...

Alerte : Connaissez-vous Affoun Abdelhamid ?

Un homme de nationalité française mais d’origine marocaine est décédé à l’Hôpital-Clinique Claude Bernard à Metz. Des internautes recherchent sa famille ou ses proches pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.