Tinghir : 9 personnes placées en détention dans l’attaque d’une mine d’or

8 janvier 2021 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

4 personnes ont été placées en détention provisoire, mercredi suite aux instructions du juge d’instruction près la Cour d’appel de Ouarzazate. Il leur est reproché leur implication dans l’attaque d’une mine d’or dans la province de Tinghir.

Ces quatre mis en cause rejoignent cinq autres personnes déjà incarcérées dans la même prison et pour la même affaire. Selon Hespress, cette détention provisoire des 9 personnes est une décision du procureur de la cour d’appel de Ouarzazate. Le magistrat a décidé de les poursuivre en état d’arrestation pour les actes graves qui leur sont reprochés. Ils seront auditionnés dans les tout prochains jours par le juge d’instruction.

En tout, 27 personnes sont impliquées dans cette affaire dont une a succombé aux brûlures à l’acide dans la mine. Sa dépouille a été exhumée deux semaines après son inhumation sur ordre du Parquet pour l’autopsie afin de déterminer les circonstances de son décès. L’exhumation a été précédée de la visite du centre judiciaire de la Gendarmerie royale de Tinghir pour écouter les membres de sa famille.

Par ailleurs, les recherches se poursuivent pour l’interpellation des 17 autres mis en cause en cavale pour les besoins de l’enquête. Tout comme les 9 premiers, ils seront poursuivis pour constitution d’une bande criminelle, tentative de vol, non-dénonciation et non-assistance à une personne en danger.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Tinghir - Arrestation

Aller plus loin

Un homme d’affaires marocain retrouvé mort aux Pays-Bas

Le corps sans vie de Mimoun Bergoual, un homme d’affaires marocain âgé de 66 ans, a été retrouvé, mardi à 6 heures du matin, à son domicile de Hofdijklaan, une localité au sud...

Maroc : une femme arrêtée pour avoir escroqué 3 millions de dirhams

Une femme âgée de 35 ans a été interpellée mercredi soir à Settat, pour son implication présumée dans des délits d’escroquerie, de fraude et d’émission de chèques sans provisions.

Marita group s’intéresse à l’or inexploré tchadien

Opérant dans le domaine du développement urbain et immobilier, le groupe marocain Marita Holding veut investir dans les mines. Une de ses filiales a signé un accord de...

Les réserves d’or du Maroc occupent la 5ᵉ place en Afrique

Les réserves d’or marocaines sont estimées à 22,12 tonnes métriques, selon la base de données allemande Statistica.

Ces articles devraient vous intéresser :

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.