Tomate française : le combat perdu d’avance face au Maroc (vidéo)

28 octobre 2023 - 15h00 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Les producteurs de tomates en France traversent une période d’anxiété, confrontés à une concurrence accrue des produits importés. Plus de 40 % des tomates consommées dans le pays sont importées, le Maroc étant le principal fournisseur.

La filière tomate française, déjà aux prises avec des coûts de production élevés, voit sa situation se compliquer davantage avec l’arrivée de l’hiver, une saison où les tomates, bien que moins présentes, ne disparaissent pas des étalages. La prédominance des tomates marocaines dans les supermarchés locaux soulève des questions sur la viabilité de la tomate française sur son propre territoire.

A lire : Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

L’augmentation de 19 % des importations de tomates en une année met en avant les difficultés auxquelles sont confrontés les producteurs français, avec une part significative de ces importations provenant du Maroc. Parallèlement, la production sous serre en France a subi une baisse alarmante de 13 %. Les professionnels du secteur, comme un maraîcher interviewé par TF1 près de Rennes, attribuent ce déclin à un ensoleillement insuffisant au début de l’été, ainsi qu’à l’obsolescence et au coût élevé de chauffage des serres françaises, qui ne peuvent rivaliser avec leurs homologues étrangères.

A lire : Le Maroc, nouveau géant mondial de l’exportation de tomates

Même la stratégie consistant à se concentrer sur des variétés préférées des consommateurs, telles que la tomate-cerise, n’a pas apporté les résultats escomptés pour les agriculteurs français. Ils constatent avec préoccupation que les producteurs marocains se lancent également dans la culture de ces variétés, intensifiant ainsi la concurrence sur le marché.

Sujets associés : France - Exportations - Agriculture - Vidéos

Aller plus loin

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

Ramadan au Maroc : des tomates à 20 dirhams le kilo ?

Le prix de la tomate ronde a augmenté ces derniers jours. Cette tendance devrait se poursuivre à l’approche du ramadan.

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Boom de l’automobile, chute du phosphate : les deux visages de l’économie marocaine

Le secteur automobile marocain a connu une forte croissance de ses exportations, atteignant près de 116,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2023, selon les dernières données de l’Office des changes.

Maroc : boom des exportations automobiles à fin novembre 2023

Les exportations de voitures ont augmenté de 30,2 % à fin novembre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant plus de 130,64 milliards de dirhams (MMDH).

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Le Maroc peut-il résoudre la crise énergétique de l’Europe ?

Le Maroc ambitionne de produire 52 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici à 2030 pour en exporter une grande partie vers l’Europe par le biais de câbles sous-marins. Va-t-il prioriser l’exportation au détriment de la satisfaction de...

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du commerce.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Maroc : Une baisse record des exportations d’oranges

Les exportations marocaines d’oranges ont considérablement chuté au cours des huit premiers mois de 2023, s’établissant à 30 000 tonnes contre 109 000 tonnes en 2022.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.