L’UMA, 23 ans de désunion !

18 février 2012 - 12h38 - Maroc - Ecrit par : J.L

Vingt trois ans après la création de l’Union du Maghreb Arabe, le constat est clair : l’UMA a été créée pour servir les systèmes en place et non les peuples. Pour relancer ce rêve mort né, il faut absolument remettre en cause les clauses du traité signé le 17 février 1989 à Marrakech.

"Il faut reconstruire le Maghreb Arabe", c’est en ces termes que s’est adressé le Roi Mohammed VI au président tunisien Moncef Marzouki, lors de sa visite au Maroc.
Moncef Marzouki aura eu le privilège de relancer la dynamique de reconstruction de l’UMA, en obtenant l’accord des chefs des cinq pays membre de l’UMA pour la tenue d’un sommet maghrébin avant la fin de l’année en cours à Tunis.

Le ministre des Affaires étrangères Saâdeddine El Othmani, a par la suite été jusqu’à affirmer que "le Maroc et l’Algérie se sont mis d’accord pour mettre la question du Sahara entre parenthèses, parce la construction de l’Union du Maghreb Arabe est désormais une priorité".

Les analystes sont partagés sur la question, la dynamique en cours depuis la tournée du président tunisien au Maroc, en Mauritanie et en Algérie est sérieuse et serait susceptible de relancer le processus de construction de l’UMA.

Le politologue Abdessamad Belkbir cité par le quotidien Akhbar Al Yaoum, estime lui que ce qui se passe actuellement est uniquement un "spectacle médiatique, parce que la situation n’est pas stable dans la région et les perspectives d’avenir floues".

"La Libye ne s’est pas encore débarrassée de l’héritage Kadhafi, les institutions tunisiennes ne sont que temporaires et Marzouki ne dispose que de prérogatives limitées, alors que l’Algérie semble hésitante et craint son environnement effervescent. Donc, il est difficile de bâtir des suppositions stratégiques, à l’ombre d’une situation provisoire", conclut l’universitaire marocain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Diplomatie - Tunisie - Libye - Mauritanie - Maghreb - Union du Maghreb Arabe (UMA) - Saâdeddine El Othmani - Moncef Marzouki - Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération

Ces articles devraient vous intéresser :

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Le Maroc nomme 4 nouveaux consuls en France

Un important mouvement de personnel diplomatique a été initié par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, dont plusieurs en France.

Le gouvernement « bannit » les MRE d’Internet

L’un des seuls canaux de communication officiel du gouvernement marocain à destination des Marocains du monde n’est plus en ligne, du moins à l’heure où sont écrites ces lignes.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.