Affaire Pegasus : l’examen de la plainte du Maroc reporté

8 décembre 2021 - 06h00 - France - Ecrit par : A.T

Le tribunal de Paris a décidé, lundi, de reporter l’audience sur la recevabilité des poursuites engagées par l’État marocain contre des ONG et médias français, ayant accusé le royaume dans l’affaire Pegasus.

Accusé d’avoir eu recours au logiciel d’espionnage Pegasus, le Maroc peut-il poursuivre pour diffamation en France ? La réponse ne sera pas connue avant le 26 janvier, nouvelle date fixée par la justice française pour donner suite à la requête des autorités marocaines.

A lire  : Espionnage Pegasus : où en est l’enquête sur Ignacio Cembrero ?

Pour rappel, la procédure judiciaire du Maroc est enclenchée contre les médias et organisations tels que : Le Monde, Radio France, France Media Monde, Mediapart, L’Humanité, Forbidden Stories et Amnesty International.

Sujets associés : France - Droits et Justice - Espionnage

Aller plus loin

Pegasus : le Maroc réclame à nouveau des preuves à Amnesty International

Le Maroc revient à la charge pour réclamer à Amnesty International, des preuves et des arguments sur ses accusations, quant à la possession et l’utilisation malveillante du...

Pegasus : la justice française examine la plainte du Maroc

Le Maroc affiche sa détermination à porter plainte pour diffamation contre Amnesty International et les journaux qui l’ont accusé d’avoir utilisé le logiciel israélien Pegasus à...

Le télépone d’Arnaud Montebourg espionné, le Maroc pointé du doigt

Le téléphone portable d’Arnaud Montebourg, ancien ministre de François Hollande, a été infecté par Pegasus en 2019. Déjà accusé d’avoir utilisé ce logiciel israélien pour...

Pegasus : Apple porte plainte contre NSO Group

Apple a annoncé mardi avoir déposé une plainte contre l’entreprise israélienne NSO Group pour surveillance et ciblage présumés d’utilisateurs américains d’Apple avec son...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.