Recherche

Maroc : un maire poursuivi pour « désobéissance civile »

© Copyright : DR

9 avril 2021 - 12h20 - Société - Par: J.D

Le procureur du Roi près le tribunal de première instance d’Al Hoceima a indiqué, jeudi, que le Parquet général a décidé d’ouvrir une enquête suite à la publication sur les réseaux sociaux d’un message appelant à violer le couvre-feu durant ce mois de Ramadan.

La décision du procureur du Roi a été motivée par la publication sur les réseaux sociaux d’un message incitant au non-respect des décisions adoptées par les autorités publiques pour contrer la propagation du Covid-19 durant le mois sacré du Ramadan.

Dans la publication incriminée, l’auteur a invité la population de la commune rurale d’Al Hoceima à circuler et fréquenter les cafés et les restaurants entre l’heure de l’Iftar et 23 heures durant le mois de Ramadan, ceci, en violation avec la mesure de couvre-feu arrêtée au niveau national, entre 20 heures et 06 heures.

Soulignant que cette attitude qui consiste à inciter autrui au non-respect des décisions des autorités publiques va à l’encontre des lois en vigueur dans le Royaume, le procureur du Roi, a confié qu’une enquête diligentée par le Parquet général d’Al Hoceima et menée par le Centre judiciaire de la Gendarmerie royale d’Al Hoceima va permettre de tirer les conséquences juridiques de l’acte une fois l’enquête terminée.

Mots clés: Droits et Justice , Al Hoceima , Ministère de la Justice et des Libertés , Etat d’urgence au Maroc

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact