L’Algérie se dote-t-elle d’un nouveau système de guerre électronique pour contrer le Maroc ?

4 janvier 2022 - 21h40 - Monde - Ecrit par : S.A

L’Algérie dont le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de Corps d’armée, Saïd Chengriha, a récemment affirmé que le Maroc sans le nommer a « changé de tactique en recourant à l’espace cybernétique, aux réseaux sociaux et aux campagnes médiatiques de désinformation pour saper le moral des forces algériennes » dispose désormais d’un nouveau système de guerre électronique acquis auprès d’une entreprise chinoise.

Integrated Electronic Warfare system de l’entreprise chinoise ELINC et CEIC. C’est le nouveau système de guerre électronique dont s’est dotée l’Algérie, fait savoir Menadefense.net. Entré en service récemment, ce système est à la fois passif, défensif et offensif. Ce dérivé plus moderne du LDK-190 permet de détecter les émissions radios et radars ennemies sur une distance de 600 km, de déterminer la position, d’identifier et de classer les émissions ennemies sur ces distances, de protéger les radars et systèmes anti-aériens des missiles anti-radiations en “recouvrant” les fréquences radar et d’empêcher les communications sur une distance de 300 km.

À lire : Saïd Chengriha menace ses « ennemis » marocains

Ce nouveau système sert également à interdire à l’ennemi (air, mer, terre) l’utilisation des systèmes de positionnement par satellites GNSS (GPS, Baidu, Galileo, Glonass) sur une distance de 300 km, à brouiller les fréquences de 0.5 à 40 GHz, à détecter les avions et navires furtifs, les drones qui sont pilotés à distance et leur supprimer la liaison de données avec le sol, à détecter les avions AEW sur une distance de 500 km et à “griller” certains équipements radio-électriques grâce à la puissance d’émission directionnelle de 500 kW.

À lire : L’Algérie craint de perdre la guerre contre le Maroc

L’Algérie qui a affirmé que le Maroc a « changé de tactique en recourant à l’espace cybernétique, aux réseaux sociaux et aux campagnes médiatiques de désinformation pour saper le moral des forces algériennes » et qui craint de perdre une éventuelle guerre contre le royaume renforce ainsi son armement.

Sujets associés : Algérie - Défense - Armement

Aller plus loin

L’Armée algérienne engagée à contrer les attaques de ses « ennemis marocains »

L’Armée nationale populaire (ANP) s’est engagée à contrer toutes les attaques de ses « ennemis marocains et israéliens ». Un engagement pris devant le président algérien,...

En crise avec le Maroc, l’Algérie renforce l’effectif de son armée

Après la rupture de ses relations avec le Maroc, l’Algérie semble se préparer à l’éventualité d’une guerre. Elle s’est récemment dotée officiellement d’une Loi relative à la...

L’Algérie veut acquérir le drone chinois CH-5 Rainbow pour contrer le Maroc

La course à l’armement se poursuit entre le Maroc et l’Algérie qui a engagé récemment des négociations avec la Chine pour l’acquisition de drones de combat CH-5 Rainbow.

Maroc-Algérie : risque de conflit armé en 2022, selon des experts espagnols

La crise entre l’Algérie et le Maroc risque de dégénérer en conflit armé cette année, selon les experts espagnols de l’Institut royal Elcano qui indiquent aussi qu’il n’y aura...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Les militaires marocains s’imprègnent des capacités technologiques de l’armée israélienne

Les militaires marocains participant à la Conférence internationale Innovation et Défense organisée en Israël ont été entretenus sur les nouvelles capacités technologiques de l’armée israélienne.

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Le Qatar reconnaissant envers le Maroc

Le Maroc apporte son expertise et son savoir-faire en matière de sécurité au Qatar, pays organisateur de la prochaine coupe du monde. Une aide très appréciée par Doha.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.