Vacances au Maroc : le gouvernement « doit » alléger les conditions d’entrée

11 mai 2022 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Alors que le gouvernement marocain est réticent à lever les restrictions de voyage liées au Covid-19 dans un pays où la situation épidémiologique est rassurante, des voix s’élèvent pour faire pression sur lui. L’allégement de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne dans les aéroports marocains est plus que jamais attendu. Le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et l’arrivée des touristes étrangers en dépendent.

Depuis le 8 avril, les passagers en provenance de l’étranger accèdent au Maroc par voie maritime avec un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un pass vaccinal valide. Cet allègement du protocole sanitaire ne concerne pas les voyages par voie aérienne. Dès lors, experts et professionnels du tourisme appellent à l’uniformisation protocole sanitaire entre l’aérien et le maritime. « Sur le plan scientifique, il n’y a pas de raison d’avoir deux protocoles différents pour ceux qui rentrent au pays par voie maritime ou pas voie aérienne », estime Saïd Afif, pédiatre et membre du Comité national technique et scientifique consultatif de vaccination. Selon lui, on ne peut pas demander à une famille de 6 personnes de faire des tests PCR alors qu’ils sont tous complètement vaccinés. De plus, « le coût de ces tests enflera les charges de la famille », fait remarquer le spécialiste cité par SNRTNews.

À lire : Voyage au Maroc : vers l’allègement dans les aéroports

Assurant que la situation épidémiologique au Maroc est très rassurante, Saïd Moutawakil, réanimateur et membre dudit comité, estime, pour sa part, qu’il est temps d’alléger les mesures pour les personnes qui rentrent au royaume par voie aérienne et de mettre fin à ces contradictions. « Les recommandations ont été faites depuis un moment, on attend la décision des responsables et de la commission interministérielle », ajoute-t-il. Selon Moulay Tahar Alaoui, président du Comité scientifique de gestion de la crise Covid-19, cette décision ne saurait être prise à la légère. « C’est toute une logistique qui doit se mettre en place », dit-il, appelant à la prudence. « La situation épidémiologique est rassurante, mais on doit rester prudents. Il suffit que des personnes infectées rentrent au pays pour contaminer un grand nombre de citoyens », fait remarquer le spécialiste.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Santé - Conseil de gouvernement - Pass vaccinal

Aller plus loin

Maroc : bientôt la levée de la double exigence "test PCR" plus "pass vaccinal"

L’allègement de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne arrivant dans les aéroports marocains se précise.

Voyage au Maroc : à quand la fin du test PCR ?

Afin de soutenir les professionnels du tourisme dans la reprise des activités, les parlementaires ont également appelé le gouvernement à revoir le protocole sanitaire dans les...

Covid-19 au Maroc : appel à l’allègement des mesures restrictives

Le directeur du laboratoire de biotechnologie à la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, et membre du Comité technique et scientifique, Azeddine Ibrahimi, demande aux...

Voyage au Maroc : vers l’allègement dans les aéroports

Le Maroc s’apprête à supprimer l’obligation du pass vaccinal ou des tests PCR pour les voyageurs dans les aéroports. La décision pourrait être prise avant le 15 juin, date de...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’anarchie des salons de beauté au Maroc dénoncée

La docteure Hanan Atrakin, spécialiste en chirurgie esthétique et députée du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a exprimé ses inquiétudes face à la prolifération au Maroc des salons de beauté offrant des services esthétiques médicaux, évoquant une...

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Le Nord du Maroc mise sur l’aérien pour attirer des touristes

Les opérateurs touristiques du Nord du Maroc saluent l’implantation d’une base aérienne à Tétouan après celle de Tanger. L’infrastructure aéroportuaire va attirer davantage de touristes et booster à coup sûr le développement économique de la région.

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.