L’Allemagne veut attirer la main-d’oeuvre marocaine

9 mai 2023 - 07h00 - Monde - Ecrit par : A.P

L’Allemagne s’apprête à recruter en masse de la main d’œuvre au Maroc et dans une dizaine d’autres pays. Divers profils sont recherchés.

Quelque deux millions de postes d’emploi sont actuellement vacants en Allemagne. Selon le ministère fédéral de l’Économie et de la protection du climat, cette pénurie de main-d’œuvre qualifiée n’est pas généralisée et toucherait 352 catégories de métiers sur 801. L’année dernière, 845 000 postes étaient à pourvoir, soit 139 000 postes de moins qu’en 2021, selon l’Agence fédérale pour l’emploi.

Le gouvernement allemand a lancé ce recrutement massif pour pallier le déficit de la population active, provoqué par la baisse drastique de la natalité depuis les années 90, et les départs massifs à la retraite en vue (près de 7 millions de futurs retraités à l’horizon 2035). Selon les projections du ministère fédéral de l’Économie, la population active (20-65 ans) devrait baisser de 3,9 millions d’ici à 2030 et de 10,2 millions d’ici à 2060, ce qui appelle le recrutement d’une main-d’œuvre estimée à 240 000 personnes à l’horizon 2026.

À lire : L’Allemagne veut attirer la main-d’œuvre marocaine

De son côté, l’Agence fédérale pour l’emploi estime à 400 000 le nombre de nouveaux travailleurs immigrés par an dont le pays a besoin pour couvrir la demande de main-d’œuvre qualifiée. Depuis 2020, les travailleurs qualifiés de pays tiers (c’est-à-dire hors UE) peuvent bénéficier de la Carte bleue européenne pour venir travailler en Allemagne, une manière pour le gouvernement allemand de favoriser l’immigration de la main-d’œuvre.

Selon les données officielles, les secteurs les plus touchés sont le secteur médico-social, le secteur éducatif, l’artisanat (rénovation énergétique notamment), l’informatique, la restauration et l’hôtellerie, durement touchée par la crise sanitaire. Pour ce recrutement massif annoncé, des guichets uniques seront installés pour faciliter les formalités de voyage et l’installation une fois sur place. L’opération coûtera 150 millions d’euros au gouvernement allemand.

Sujets associés : Allemagne - Emploi - Immigration

Aller plus loin

Automobile : le Canada recrute au Maroc

Le président de l’Association des concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac Saint-Jean, Olivier Blouin, s’est envolé ces derniers jours vers le Maroc pour y recruter de la...

Les professionnels de l’hôtellerie-restauration français en quête de main-d’œuvre marocaine

Face au manque de candidats aux 270 000 offres d’emploi publiées pour la saison estivale 2022, l’Union des métiers de l’hôtellerie (UMIH) est en pourparlers avec le Maroc pour...

L’Allemagne veut faciliter la double nationalité des étrangers

L’Allemagne veut lever l’interdiction de posséder la double nationalité faite aux immigrants dont les Marocains et les Iraniens résidant dans le pays.

L’Allemagne veut attirer la main-d’œuvre marocaine

L’Allemagne s’intéresse à la main d’œuvre marocaine. Elle a placé le Maroc sur la liste des neuf pays dans lesquels elle compte créer des centres pour la migration.

Ces articles devraient vous intéresser :

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

Royal Air Maroc recrute

Royal Air Maroc (RAM) a lancé via sa filiale Atlas multi services (AMS), une opération de recrutement de personnel navigant commercial au Maroc. Le dernier délai de l’appel à candidatures est fixé au 1ᵉʳ décembre prochain.

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.