Les autoroutes marocaines dopent l’activité des entreprises

18 mars 2024 - 15h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Les investissements publics dans les infrastructures routières produisent un impact positif sur les investissements du secteur privé et, par ricochet, l’économie marocaine. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par l’équipe de transport du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) de la Banque mondiale.

Des effets positifs sur l’économie marocaine. Le site web de la Banque mondiale informe que l’équipe de transport du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) a non seulement examiné les facteurs critiques qui influencent les entreprises au Maroc lors de la sélection de leurs bases opérationnelles, mais elle a également réalisé une enquête pilote pour explorer l’impact de l’infrastructure routière sur la productivité des entreprises, afin d’identifier tout avantage potentiel résultant d’une meilleure accessibilité au marché en raison de l’expansion des autoroutes. La cible ? 100 entreprises situées sur les liaisons les plus récemment achevées du réseau autoroutier – c’est-à-dire celles le long de la Khouribga-Beni Mellal et celles le long de l’autoroute El Jadida-Safi dont 50 entreprises arpentées le long de chaque ceinture. 80 % d’entre elles étaient de petites entreprises de moins de 10 employés, tandis que les 20 % restants comptaient entre 11 et 60 employés. 57 des entreprises interrogées existaient avant l’ouverture de l’autoroute. Quant aux 43 autres entreprises, elles ont été créées après l’ouverture des autoroutes. Un questionnaire a été adressé à ces entreprises exerçant principalement dans les secteurs du commerce, de la construction, des services, des transports et de l’industrie.

À lire : Infrastructures routières : le Maroc dans le Top 20 mondial

63 % des entreprises interrogées ont noté un impact globalement positif sur leur accès aux marchés intérieurs en raison de l’autoroute. 58 % ont confié que leur nombre d’employés a augmenté par rapport à leur effectif précédent après l’ouverture de l’autoroute. 68 % des entreprises qui ont déménagé leurs activités ou ont étendu leurs activités après l’ouverture des autoroutes ont généré de nouveaux emplois, précise le rapport. 81 % de ces entreprises sont situées à moins de 10 km de l’autoroute. Parmi les entreprises nouvellement créées près d’une autoroute, 86 % étaient situées à moins de 10 km de la chaussée. Pour 78 entreprises, l’accès à l’autoroute est « quelque peu important », « important » ou « absolument critique ». Grâce aux autoroutes, les entreprises ont un accès facile aux ports, qui sont des portes d’entrée pour le commerce international. Seulement un quart des entreprises sondées ont déclaré que la proximité du marché était « absolument critique ». À l’inverse, elles sont nombreuses à déclarer que ce facteur n’était « pas important ». Pour 56 % des entreprises interrogées, l’accès spatial à un centre urbain est « absolument critique ».

À lire :Maroc : investissements publics records en 2024

L’équipe de transport du MENA de la Banque mondiale conclura : « Bien que nous n’ayons pas pu saisir les impacts de la perte des effets de l’agglomération, notre enquête souligne qu’il est possible de saisir, dans une certaine mesure, les effets des investissements dans les infrastructures de transport à l’aide d’outils et d’analyses simples ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Banque mondiale - Etude - Routier - Transports

Aller plus loin

Maroc : nouveau projet d’autoroute

Le ministère de l’Équipement et de l’Eau s’investit dans la construction d’une autoroute devant relier les tronçons Rabat-Casablanca continentale, Rabat-Fès et Kénitra-Tanger....

Investissements directs des étrangers : le Maroc, 3ᵉ meilleure destination mondiale

Le Maroc fait partie des pays qui reçoivent le plus d’investissements directs étrangers (IDE) dans le monde, se positionnant à la troisième place d’un classement dominé par le...

Voici les autoroutes en cours de construction ou en projet au Maroc

Le Maroc s’évertue à développer son réseau autoroutier et à moderniser le réseau routier. Plusieurs projets d’envergure sont ou seront mis en œuvre pour changer la physionomie...

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024....

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la création d’entreprises en forte hausse

Dans un contexte d’inflation et de crise géopolitique, le Maroc a poursuivi sa politique de promotion des entreprises en renforçant ses programmes de soutien et chantiers d’envergure. À fin octobre, la création d’entreprises a connu une hausse, avec 77...

De nouveaux avions pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a officiellement lancé un appel d’offres pour l’acquisition de 200 nouveaux avions. Cet investissement colossal vise à quadrupler la flotte de RAM d’ici une décennie, en vue de propulser la compagnie marocaine vers de nouvelles...

Autoroute Tanger Med, attention danger !

Les usagers de la route réclament la sécurisation de l’autoroute menant au port de Tanger Med où de nombreux cas d’accident continuent d’être enregistrés.

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Flexibilité du dirham : le Maroc franchit une nouvelle étape

Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances, salue la réforme en cours du régime de change marocain, affirmant qu’une étape importante est en train d’être franchie pour améliorer la flexibilité du dirham.

Voici les projets d’autoroutes en cours au Maroc

Le Maroc met en œuvre des projets d’autoroutes et de route d’envergure. Certains affichent un taux de réalisation de 100 %, tandis que d’autres avancent à grands pas.

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.