Batteries : Le Maroc au cœur de la stratégie chinoise pour l’Europe

21 juin 2024 - 18h30 - Economie - Ecrit par : S.A

La Chine construit une chaîne d’approvisionnement stratégique en batteries au Maroc, afin d’aider l’Europe qui éprouve des difficultés à développer sa propre industrie.

La Chine est en train de construire une chaîne d’approvisionnement en batteries pour l’Europe au Maroc, alors que le continent peine à développer sa propre industrie pour alimenter la fabrication de voitures électriques, a révélé Sebastian Wolf, directeur des opérations chez PowerCo, l’unité des batteries de Volkswagen AG. « Nous n’avons aucune chaîne d’approvisionnement. Cela doit être mis en place », a-t-il ajouté, faisant savoir qu’actuellement la mise en place de la chaîne d’approvisionnement LFP se fait au Maroc plutôt qu’en Europe. Pont entre l’Afrique et le vieux continent, le royaume est riche en ressources en phosphate, essentielles à la fabrication des cellules LFP et bénéficie d’un commerce fluide avec les États-Unis.

À lire :Véhicules électriques : le Maroc, leader en Afrique... et en Europe ?

La Chine détient un contrôle significatif sur la production mondiale de batteries et les matières premières essentielles comme le lithium, le nickel et le cobalt. En quête d’indépendance dans ce secteur, l’Europe qui est en retard perd des investissements au profit des États-Unis et du Canada, où les politiques de soutien financier sont plus attrayantes.

À lire :Infrastructures aéronautiques : Le Maroc décolle et l’Europe en profite

Les batteries au Lithium Fer Phosphate (LFP) s’imposent comme une technologie de choix ces dernières années en raison de leur coût réduit et de leur efficacité accrue. La Chine peut produire des batteries LFP à presque la moitié du coût moyen mondial, renforçant ainsi sa position dominante sur ce marché, fait savoir Bloomberg.

À lire :Batteries électriques : le Maroc en passe de devenir une puissance mondiale

En 2023, CNGR Advanced Material Co., un fabricant chinois de composants de batteries, a noué un partenariat avec le fonds privé d’investissement africain Al Mada pour construire une base industrielle au Maroc. Avec un investissement total dépassant 2 milliards de dollars, ils prévoient de commencer la production de matériaux pour batteries sur un nouveau site à Jorf Lasfar, sur la côte atlantique du Maroc, d’ici 2025, est-il précisé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Chine - Automobile - Industrie - Aéronautique

Aller plus loin

Le Maroc, « future centrale » énergétique de l’Europe ?

À l’heure où la résilience face aux défis climatiques doit se renforcer, le Maroc nourrit des ambitions pour les énergies renouvelables, lesquelles font de lui un partenaire de...

Le Maroc, nouveau refuge des investissements chinois face aux sanctions US

La Chine multiplie ses investissements au Maroc pour contourner les États-Unis qui ont adopté de nouvelles subventions destinées à stimuler la production nationale de véhicules...

Véhicules électriques : le Maroc, leader en Afrique... et en Europe ?

Grâce à sa position géographique stratégique avec l’Europe, sa richesse en minéraux indispensables pour la production de batteries et ses sources d’énergies renouvelables, le...

Le Maroc, nouveau terrain de jeu des géants chinois de l’automobile

Après avoir développé son secteur automobile, le Maroc s’investit désormais dans la fabrication des batteries de véhicules électriques. Plusieurs géants chinois ont annoncé des...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’aéroport de Tanger fait peau neuve

Le projet de développement et d’expansion de l’aéroport Ibn Batouta, vise à contribuer au développement touristique et économique de la ville de Tanger. La commune apporte une contribution financière.

Textile et automobile : le Maroc, l’usine à bas prix de l’Europe

En raison de sa stabilité politique, sa main d’œuvre bon marché et des incitations fiscales, le Maroc attire davantage les investisseurs européens et notamment espagnols dans les domaines de l’automobile et du textile, des secteurs en plein essor dans...

Le Maroc, un leader potentiel de l’industrie aéronautique, selon Forbes

Le secteur aéronautique marocain est en plein essor. Le royaume dispose d’importants atouts pour devenir une destination de choix pour les investisseurs dans ce domaine.

Les Marocains plébiscitent encore Dacia

Le Maroc a vendu 12 084 voitures neuves à fin janvier 2024, ce qui représente une hausse de 6,63 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les données actualisées de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Aéronautique : le Maroc décolle et concurrence les géants européens

À l’heure où les constructeurs aéronautiques de l’Europe peinent à répondre à la demande, le Maroc travaille à devenir une plaque tournante de l’aérospatiale.

Le Maroc va-t-il lancer de nouveaux satellites ?

Le Maroc a décidé d’élargir ses capacités spatiales. Dans ce sens, il lancera bientôt des satellites d’observation supplémentaires.

Maroc : Une année record pour l’industrie automobile

L’année 2023 a été exceptionnelle pour l’industrie automobile au Maroc, affichant une hausse des ventes de 30,5 % et atteignant 116,38 milliards de dirhams à fin octobre.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.

Une voiture 100 % marocaine pour concurrencer Tesla Model Y et Mercedes EQA

La start-up marocaine Atlas E-Mobility a récemment annoncé ses plans pour le futur : la création d’une voiture électrique, dont le nom reste encore mystérieux. Ce véhicule, promettant simplicité et fonctionnalité, va s’inspirer de l’esthétique...

La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.