Belgique : l’expulsion de Mohamed Toujgani illégale ?

23 avril 2023 - 08h20 - Belgique - Ecrit par : S.A

Sur demande de la présidente de la Chambre, Eliane Tillieux (PS), le comité de contrôle des services de renseignement dit Comité R a mené des investigations sur les révélations relatives à l’expulsion du prédicateur marocain Mohamed Toujgani au motif de sa « dangerosité pour la sécurité nationale » et a produit son rapport d’enquête. Il met en lumière « d’importants dysfonctionnements » dans la gestion du dossier par le service de renseignement civil. Sans manquer de formuler des recommandations pour éviter de telles failles à l’avenir.

Selon le Comité R, la Sûreté de l’État (VSSE) a manqué de mesure dans les analyses qu’elle a transmises aux institutions telles que l’OE, le ministère public ainsi que le cabinet Mahdi concernant l’imam marocain Mohamed Toujgani, entraînant en octobre 2021 son expulsion du territoire belge, où il résidait depuis les années 1980. « La gravité de ces manquements doit être évaluée au regard de leur impact sur les droits et libertés de Mohamed Toujgani », estime l’organe de contrôle.

À lire : L’expulsion de l’imam marocain Mohamed Toujgani confirmée

Sammy Mahdi, secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, à l’époque avait décidé en octobre 2021 de mettre fin au séjour de l’imam marocain sur le territoire belge, sur la base des informations provenant des services de sécurité « en raison de signes d’un grave danger pour la sécurité nationale. » La décision est accompagnée d’un ordre de quitter le territoire. L’enquête du Comité R révèle que c’est la médiatisation en janvier 2019 (par le biais de La Dernière Heure) d’une vidéo de prêche de l’imam, datant de 2009, « qui a réactivé l’intérêt de la Sûreté pour son cas – intérêt qui n’était par contre pas neuf, Toujgani étant sur les radars depuis plus de trois décennies. », fait savoir Le Soir.

À lire : Expulsion de Mohamed Toujgani : Nabil Boukili appelle au respect de l’État de droit

« Seigneur, fais que le sang des martyrs soit une arme sous les pieds des sionistes oppresseurs, et que ce sang soit un feu ardent qui les brûle et un vent qui les fustige. », disait notamment le prédicateur dans la vidéo en question. L’organe de contrôle fait observer que les notes rédigées au sujet de l’imam marocain avant janvier 2019 rendaient compte avec « une plus grande prudence » de ses activités. « Les mentions les plus récentes de Mohamed Toujgani dans des notes aux autorités font état d’une modération de son discours et de ses prêches », précise le Comité R.

À lire : Mohamed Toujgani, persona non grata en Belgique

Le VSSE avait, dans une autre note de 2018 qui catégorisait Toujgani comme simple « conservateur », assuré que le prédicateur marocain « a toujours condamné le terrorisme et l’usage de la violence ». Des notes qui poussent le Comité R à pointer une forme de paradoxe dans cette affaire. Il fait observer que « jusqu’en juillet 2019 », « la VSSE n’avait pas jugé nécessaire d’alerter les autorités administratives et/ou politiques quant à la menace qu’il représentait », et ce, malgré les « signes d’un grave danger pour la sécurité nationale. » Et de conclure : « En l’absence de mise à jour et de confirmation des informations collectées, la VSSE a partagé une analyse aux conclusions non proportionnées au regard des informations à sa disposition. »

Sujets associés : Belgique - Religion - Expulsion

Aller plus loin

Réaction de Mohamed Toujgani suite à son expulsion de la Belgique

Mohamed Toujgani, imam principal de la mosquée Al Khalil, la plus grande de Belgique, réagit à son expulsion vers le Maroc à cause notamment d’une vidéo datant de plus de 10 ans...

L’expulsion de l’imam marocain Mohamed Toujgani confirmée

Le recours de Mohamed Toujgani, imam principal de Molenbeek contre le retrait de son droit de séjour, a été rejeté par la justice belge ce vendredi 5 aout.

Incarcérés à Gibraltar, des Marocains demandent leur expulsion au Maroc

Trois Marocains, détenus depuis dix mois à la prison de Windmill Hill à Gibraltar suite à leur entrée illégale, ont demandé leur expulsion vers le Maroc. Ils ont été arrêtés...

Attentats de Barcelone : vers l’expulsion d’un Marocain

Le Ministère de l’Intérieur espagnol a sollicité l’Audience nationale pour autoriser l’expulsion vers le Maroc de Said Ben Iazza, l’un des trois condamnés pour les attentats...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Des ennuis pour les mosquées qui ont soutenu Hassan Iquioussen ?

Depuis quelques jours, une rumeur selon laquelle la préfecture a convoqué des responsables du Conseil départemental du culte musulman (CDCM) qui ont apporté leur soutien à Hassan Iquioussen, imam de Lourches accusé d’antisémitisme, et dont l’expulsion...

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?