Bonne nouvelle pour les Marocains condamnés à mort en Somalie

15 mai 2024 - 15h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Les six Marocains condamnés à mort en raison de leurs liens présumés avec le groupe État islamique (EI) par un tribunal militaire du Nord de la Somalie ont été libérés. Ils seront bientôt rapatriés au Maroc.

Fin février, Ali Dahir, vice-président du tribunal militaire de Bossaso, dans l’État du Puntland, a condamné à mort six Marocains pour avoir tenté de « détruire leur vie, celle de la société musulmane, celle du peuple somalien et de semer le chaos dans le pays ». Ces hommes avaient été remis au ministère de la Justice, qui avait reçu pour instruction de les rapatrier au Maroc, rapporte Garowe Online citant les autorités de l’État du Puntland, dans le nord-est de la Somalie. Outre les Marocains, le tribunal a également libéré six enfants qui avaient également été recrutés par la branche de l’État islamique en Somalie.

À lire :Des Marocains condamnés à mort en Somalie

En mars, la Coalition marocaine contre la peine de mort, le Réseau des avocats contre la peine de mort, le Réseau des journalistes contre la peine de mort, l’association Adala pour le droit à un procès équitable, le Réseau des enseignants contre la peine de mort, et le Réseau des entrepreneurs contre la peine de mort, avaient, dans un communiqué conjoint, appelé le gouvernement marocain à sauver les six Marocains. Ces organisations avaient également condamné la sentence de peine de mort « qui ne peut être justifiée même par les crimes les plus graves ». Selon elles, certains des accusés affirmaient qu’ils étaient venus en Somalie à la recherche de travail et qu’ils ignoraient les intentions de ceux qui les avaient recrutés. Information confirmée par l’avocat des six Marocains. Celui-ci a fait savoir que ses clients avaient affirmé qu’ils avaient été induits en erreur par le groupe extrémiste qu’ils avaient rejoint en Somalie.

À lire :L’Irak libère un détenu marocain, sera-t-il rapatrié ?

La Somalie est confrontée depuis 17 ans à une insurrection menée par le groupe Al-Shabaab, lié à al-Qaida, et des militants du groupe État islamique (EI) opèrent également dans le pays.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Etat islamique - Daech - Rapatriement - Somalie - Droits et Justice

Aller plus loin

Des Marocains condamnés à mort en Somalie

Reconnus coupables d’appartenance au groupe djihadiste État islamique (EI), six Marocains ont été condamnés à mort par un tribunal militaire du nord de la Somalie, pays où le...

Attentats de Madrid : deux Marocains seront libérés cette année

Trois des 18 condamnés pour les attentats de Madrid sortiront de prison cette année. Il s’agit d’Antonio Toro, Rachid Aglif et Mohamed Bouharrat. Les principaux accusés finiront...

L’Irak libère un détenu marocain, sera-t-il rapatrié ?

Un Marocain détenu en Irak devrait sortir de prison cette semaine. Sa mère demande au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant...

Des Marocains libérés après avoir été accusés à tort de viol à Malaga

Une Guatémaltèque, victime présumée de viol par trois hommes d’origine marocaine sur une plage de Malaga, dans le sud de l’Espagne, a retiré sa plainte alors que la procédure...

Ces articles devraient vous intéresser :

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.