Bordeaux : suspension de la fermeture de la mosquée de Pessac

26 mars 2022 - 00h00 - Monde - Ecrit par : G.A

La fermeture de la mosquée Al Farouk de Pessac a été suspendue par le tribunal administratif de Bordeaux, suite au rejet de la demande déposée par la préfecture de la ville.

C’est le préfet de Gironde Fabienne Buccio qui a déposé la demande de fermeture contre la mosquée Al Farouk de Pessac, au motif qu’elle aurait des liens avec l’idéologie salafiste et inciterait à commettre des attentats terroristes. La mosquée vient d’obtenir une première annulation de cette décision par le tribunal administratif de Bordeaux. Selon l’avocat de la mosquée, c’est la première fois que la justice prend une décision contraire à celle du préfet appuyée par le ministère de l’Intérieur. Il précise qu’il s’agit d’une « première décision positive » rendue dans ce genre d’affaire.

À lire : Cannes : l’État renonce à la fermeture de la mosquée Al Madina Al Mounawara

Le tribunal justifie sa décision par le fait que les publications qui ont été partagées sur les réseaux sociaux par les gestionnaires n’avaient aucun rapport avec le terrorisme, explique Maître Sefen Guez Guez, l’avocat de la mosquée Al Farouk de Pessac. « Ces seuls éléments ne démontrent pas une volonté de l’association dont les prétendus liens avec des mouvements terroristes ne ressortent pas des pièces du dossier d’inciter à la haine, à la violence aux personnes, notamment des personnes de confession israélite », a déclaré l’avocat.

À lire : France : vingt-deux mosquées fermées en quelques mois

En ce qui concerne Samuel Paty, le tribunal a estimé que « si le préfet de Gironde invoque une discussion de fidèles le 22 octobre 2021, devant la mosquée justifiant l’assassinat de l’enseignant, les liens entre ces personnes et l’association ne sont pas suffisamment établis pour imputer à cette dernière une apologie du terrorisme ».

À lire : France : la grande mosquée de Beauvais fermée pour six mois

Pour ce qui est des critiques sur la politique du gouvernement, le tribunal a considéré que « ces documents qui ne font pas directement ni même indirectement l’apologie d’actions de guérilla religieuse ne peuvent être regardés, bien que révélateurs d’une contestation des principes régissant la République française ». La préfecture dispose de quinze jours pour faire appel de cette décision auprès du Conseil d’État.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bordeaux - Religion - Procès - Islam

Aller plus loin

Début des travaux d’extension à la mosquée Dammarie-lès-Lys (Seine-et-Marne)

Les travaux d’extension de la mosquée de Dammarie-lès-Lys (Seine-et-Marne) ont été lancés le 23 mars dernier et devraient, selon le calendrier, être achevés dans 4 ans.

Cannes : l’État renonce à la fermeture de la mosquée Al Madina Al Mounawara

Menacée d’une fermeture administrative par le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin, reprochant à ses responsables d’avoir tenu des propos haineux contre la France,...

Accusée d’antisémitisme, une mosquée fermée à Cannes

Une mosquée a été fermée à Cannes (Alpes-Maritimes), en raison, notamment, de « propos antisémites ». Cette annonce a été faite par le ministre français de l’Intérieur, Gérald...

France : un site aux « contenus salafistes » visé par une fermeture

Quelques mois après la dissolution de la maison d’édition ariégeoise “Nawa”, en raison notamment de la diffusion de « plusieurs ouvrages légitimant le jihad, un site diffusant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 11 mars dernier, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a annoncé samedi la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne à l’occasion de l’entame de la dernière...

Le ramadan est « clairement un sujet sensible dans les clubs » de football

Alors que les joueurs musulmans tiennent à leur foi et préfèrent jeûner, les clubs se soucient bien souvent de leurs performances pendant le ramadan. Un ancien préparateur physique assure que cette période est « clairement un sujet sensible dans les...

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

La Nuit du destin ou laylat al qadr, qu’est ce que c’est ?

La nuit du destin est citée par le Coran comme étant meilleure que mille mois (83 ans et 4 mois). D’après le prophète Mohammed, cette nuit est l’une des nuits impaires des dix derniers jours du mois de Ramadan, soit celles du 21, 23, 25, 27 ou celle du...

Maroc : ils paient les dettes des plus pauvres

De jeunes Marocains, influenceurs, artistes et personnalités sont à l’origine d’une initiative visant à soutenir les familles dans le besoin en cette période de ramadan, mais aussi à les aider à éponger leurs dettes.