Appels aux boycott des produits marocains en Espagne

6 juin 2021 - 11h00 - Espagne - Ecrit par : J.K

Coexphal, l’association des producteurs de fruits et légumes d’Almeria est en guerre ouverte contre les produits agroalimentaires originaires du Maroc. Elle vient de lancer une campagne avec une lettre ouverte aux supermarchés espagnols, leur demandant d’exclure de leurs rayons les produits marocains.

Fort de 83 entreprises, le conseil d’administration de l’association des organisations de producteurs de fruits et légumes d’Almeria (Coexphal), a lancé 4 juin, un appel masqué de boycott des produits marocains exportés vers l’Espagne. Cette décision est liée à la brouille diplomatique qui oppose le Maroc et l’Espagne depuis quelques jours. Dans sa lettre ouverte, l’association a fait part de sa « surprise de voir des produits marocains dans leurs rayons », vu que « le Maroc a libéré des mineurs et des personnes âgées […] comme mesure de pression », a-t-elle fait savoir.

A télécharger : Appel au boycott des produits marocains

Ainsi, l’objectif de la campagne de boycott est d’ « éduquer le consommateur final en lui montrant comment il peut identifier le produit marocain au supermarché grâce au code barre 611 ». Quant au directeur de Coexphal, Luis Miguel Fernández, il exhorte tout le secteur agroalimentaire espagnol à suivre le mouvement, puisque, indique-t-il, « c’est une action ouverte à la participation d’autres organisations sectorielles, avec lesquelles nous avons déjà parlé ».

Dès vendredi, des messages de plainte sous le hashtag #TragamosOrigenMarruecos, vont faire le plein des réseaux sociaux. Bien avant ce conflit diplomatique, les agriculteurs espagnols se plaignaient déjà de la présence et de la concurrence des produits marocains en Espagne, bien que l’exportation suive le circuit légal. Ainsi, ils mettent à profit ce conflit pour se faire entendre. Toutefois, le Maroc pourrait riposter en expliquant également à ses consommateurs que le code barre des produits espagnols va de 840 à 849.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Agriculture - Alimentation - Boycott

Aller plus loin

Les fraises marocaines dérangent les producteurs de Huelva

L’industrie de production de la fraise de Huelva emploie 100 000 personnes dont une bonne part de saisonnières marocaines par saison et représente 97,5 % de la production...

Les producteurs espagnols de melon et de pastèque dénoncent la concurrence marocaine

Les associations de producteurs de fruits et légumes d’Almería, Coexphal et Aproa, vont manifester ce vendredi pour protester contre la chute des prix du melon et de la pastèque...

Des Marocains appellent au boycott des produits espagnols

Au Maroc, de milliers de personnes dont des journalistes et activistes réagissent à la nouvelle tension entre le royaume et l’Espagne provoquée par l’admission d’urgence de...

Les saisonnières marocaines, ces autres victimes de la crise entre le Maroc et l’Espagne

La crise entre le Maroc et l’Espagne est une mauvaise nouvelle pour les saisonnières marocaines dont la main d’œuvre est très recherchée dans les champs espagnols. Le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.